1.         Monastère de Ghélati (Géorgie) (C 710bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2010-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Interventions irréversibles dans le cadre de la reconstruction majeure de la structure de la cathédrale de Bagrati 

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Adopté, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/4196

Mesures correctives identifiées

Adoptées, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/4196

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Adopté, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/4196

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/710/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/710/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 2003, juin 2008, mars 2010 et avril 2012 : missions conjointes de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/710/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2014

Conformément au paragraphe 190 des Orientations, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien, disponible sur https://whc.unesco.org/fr/list/710/documents/, qui fait état de l’avancement sur plusieurs questions relatives aux activités de conservation au monastère de Ghélati, telles que le projet de l’église principale du monastère, y compris la restauration de la coupole et la toiture du dôme et des transepts, ainsi que la conservation de la pierre. Le programme de la Banque mondiale qui a commencé en 2012, se poursuit. Un budget a été accordé dans le cadre de ce programme pour continuer les travaux de restauration et de conservation de l’église principale, mais aussi pour la construction d’un centre d’accueil des visiteurs à l’extérieur du monastère, comme convenu avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives en 2012.

L’État partie indique que, conformément à la demande du Comité du patrimoine mondial à sa 37e session (Phnom Penh, 2013), une modification importante des limites du bien qui justifie pour le monastère de Ghélati de satisfaire à lui seul au critère d’inscription a été présentée par l’État partie le 1er février 2014. La proposition d’inscription a été jugée complète et envoyée par le Centre du patrimoine mondial pour évaluation aux Organisations consultatives. Elle sera examinée par le Comité lors de sa 39e session. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Il convient de noter le programme de conservation qui est en cours d’application au monastère de Ghélati, ainsi que le financement extérieur qui a été obtenu pour lui permettre de continuer pour trois ans années supplémentaires au moins. Il convient également de noter que le financement de la Banque mondiale va donner la possibilité d’aménager un centre d’accueil des visiteurs dont les propositions ont été évaluées par les Organisations consultatives.

La modification importante des limites du bien demandée par le Comité a été soumise dans les délais suggérés.

Il est recommandé que le Comité du patrimoine mondial maintienne la cathédrale de Bagrati et le monastère de Ghélati (Géorgie) sur la Liste du patrimoine mondial en péril jusqu’à ce que le Comité examine la modification importante des limites du bien.

Décision adoptée: 38 COM 7A.16

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-14/38.COM/7A,
  2. Rappelant la décision 37 COM 7A.32, adoptée à sa 37e session (Phnom Penh, 2013),
  3. Se félicite des progrès accomplis dans la mise en œuvre du plan du programme de conservation du monastère de Ghélati ;
  4. Note que l’État partie a soumis le 1er février 2014 une demande de modification importante des limites du bien, comme demandé par le Comité ;
  5. Décide de maintenir la cathédrale de Bagrati et le monastère de Ghélati (Géorgie) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 38 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-14/38.COM/7A et WHC-14/38.COM/7A.Add),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :