1.         Pyrénées - Mont Perdu (France,Espagne) (C/N 773bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1997

Critères  (iii)(iv)(v)(vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/773/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/773/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Février 1999: visite de l’UNESCO; juillet 2007: mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/UICN 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/773/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2014

Les États parties ont soumis un rapport conjoint sur l’état de conservation du bien le 31 janvier 2014. Un résumé de ce rapport est disponible à https://whc.unesco.org/fr/list/773/documents/. Les progrès réalisés sur un certain nombre de problèmes de conservation abordés par le Comité lors de ses précédentes sessions sont présentés dans ce rapport, comme suit:

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives

Le rapport conjoint sur l’état de conservation du bien souligne les progrès accomplis dans l’organisation d’une gouvernance transfrontalière et l’engagement dans un processus d’élaboration du plan de gestion commun. Il est toutefois nécessaire de renforcer la représentativité du comité directeur conjoint en assurant la participation de la société civile, du secteur agricole et des institutions scientifiques.

Il convient également de noter les progrès accomplis dans le processus de concertation transfrontalière et le développement d’une vision conjointe sur la gestion du bien, à travers notamment l’organisation d’ateliers sur le pastoralisme et la conservation des caractéristiques du paysage culturel. Toutefois, les soutiens apportés aux activités agropastorales dans le bien doivent être renforcés et pérennisés afin d’assurer le maintien à long terme des unités pastorales qui sont fondamentales pour la gestion durable du paysage.

Des progrès ont également été accomplis dans la prise en compte des recommandations relatives à la fermeture de la route de Troumouse et à la relocalisation du festival de Gavarnie. Toutefois, les éléments fournis expliquant l'absence d'impact du festival sur le bien restent imprécis et n’apportent pas de réponse satisfaisante à la demande de relocalisation. Il est à noter que le problème principal du festival tient à son incompatibilité avec les valeurs esthétiques du paysage culturel pour lequel le bien a été inscrit. Il est recommandé que le Comité demande ainsi à l’État partie de la France de poursuivre ses efforts de réduction continue des impacts et de rechercher des sites alternatifs à l’extérieur des limites du bien, conformément aux engagements pris au moment de son inscription.

Décision adoptée: 38 COM 7B.57

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-14/38.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 36 COM 7B.37, adoptée à sa 36e session (Saint-Pétersbourg, 2012),
  3. Prend note des informations remises par les États parties français et espagnol sur les actions menées suite à ses précédentes décisions et se félicite qu'un rapport conjoint ait été remis au Centre du patrimoine mondial ;
  4. Accueille avec satisfaction la mise en place opérationnelle du Comité directeur conjoint et demande d’y assurer l’intégration des secteurs associatif, agricole et scientifique, en veillant aux équilibres géographiques et institutionnels;
  5. Demande également aux deux États parties de poursuivre leur collaboration pour finaliser le plan de gestion conjoint dans les meilleurs délais et fournir les moyens techniques et financiers adéquats pour la mise en œuvre du programme d’actions et demande par ailleurs aux deux États parties de fournir au Centre du patrimoine mondial une version électronique et trois exemplaires imprimés du plan de gestion, pour examen par les Organisations consultatives ;
  6. Se félicite de l’organisation d’ateliers transfrontaliers sur l’agropastoralisme mais demeure préoccupé par le manque de soutien spécifique aux activités agropastorales dans les limites du bien et réitère sa demandeaux deux États parties de considérer l’agropastoralisme comme une activité fondamentale du développement durable du bien qui soutient sa valeur universelle exceptionnelle (VUE) ;
  7. Prie instamment l'État partie de la France de poursuivre ses efforts pour atténuer l’impact du festival de Gavarnie et de continuer parallèlement à rechercher des sites alternatifs à l’extérieur des limites du bien ;
  8. Accueille avec bienveillanceles progrès accomplis dans l'établissement de plans pour la fermeture de la route de Troumouse et prie instamment l'État partie de la France d’assurer leur mise en œuvre dans les délais prévus ;
  9. Demande en outre aux États parties de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2018, un rapport conjoint actualisé, incluant un résumé exécutif d’une page, sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus.