1.         Site archéologique de Chavin (Pérou) (C 330)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1985

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/330/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1988-2002)
Montant total approuvé : 75 550 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/330/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

septembre-octobre 1999: mission d'expert de l'ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/330/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

Le Secrétariat n’a pas reçu le rapport détaillé qui avait été demandé par le Comité. Toutefois, il a reçu une mise à jour des informations contenues dans la Section II du Rapport périodique. Le Plan directeur n’est pas encore finalisé. L’Etat partie a informé le Secrétariat dans une lettre datée du 11 février 2003 qu’il confirmait sa volonté de formuler les projets de conservation, de restauration et d’amélioration, la finalisation du plan de gestion, les études de faisabilité et d’urbanisme. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 27 COM 7B.97

Le Comité du patrimoine mondial [59],

1. Prend note de la volonté de l'Etat partie de prendre les mesures demandées par le Comité au cours de ces dernières années;

2. Invite l'Etat partie à finaliser dès que possible le plan directeur ainsi que les études de faisabilité et d'urbanisme;

3. Demande qu'un rapport d'avancement intermédiaire soit présenté au Président du Comité d'ici le 1er octobre 2003 et, si besoin est, qu'une mission UNESCO/ICOMOS de suivi réactif ait lieu;

4. Demande à l'Etat partie de soumettre un rapport d'avancement détaillé au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2004, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l'état de conservation du bien à sa 28e session, en 2004.

[59] Décision adoptée sans discussion.