1.         Vieille ville de Salamanque (Espagne) (C 381rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1988

Critères  (i)(ii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/381/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/381/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

février-mars 2002: mission de suivi réactif de l'ICOMOS 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/381/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

Centre du patrimoine mondial :

Selon les informations reçues par le Centre du patrimoine mondial en 2002, Caja Duero a renoncé à construire l’auditorium prévu dans le périmètre du Huerto de las Adoratrices, suivant ainsi les recommandations du Comité du patrimoine mondial. Cependant, selon plusieurs articles de presse envoyés par ICOMOS-Espagne au Centre en septembre-octobre 2002, Caja Duero aurait toujours l’intention de construire cet auditorium, dont le projet bénéficie du soutien total du gouvernement régional (la Junta de Castilla y León). Le 22 octobre 2002, une lettre a été envoyée à la Délégation permanente d’Espagne pour exprimer la préoccupation devant l’incertitude de la future utilisation du Huerto de las Adoratrices.

Bien qu’il y ait des signes d’abandon du projet initial d’auditorium sur le terrain des Adoratrices, le 6 septembre 2002, l’Assemblée générale de Caja Duero a approuvé la création d’une Fondation pour promouvoir les activités culturelles et sociales. Selon un journal régional (Norte de Castilla, 7 septembre 2002), cette Fondation aura son siège dans ce qui s’appelle maintenant le « Complexe des Adoratrices », ce qui veut dire qu’un nouveau projet d’auditorium, différent de l’ancien, va être présenté. Lors de la préparation du présent document de travail, aucun rapport des autorités n’avait été reçu sur cette question.

ICOMOS:

L’ICOMOS a clairement indiqué qu’il était contre le projet et a déclaré que l’insertion d’un bâtiment moderne serait une intrusion regrettable qui nuirait sérieusement à l’atmosphère extraordinaire d’histoire et de savoir du centre historique. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 27 COM 7B.76

Le Comité du patrimoine mondial [45],

1. Constatant que les autorités espagnoles n'ont pas fourni d'informations officielles sur la situation des plans de construction de l'auditorium,

2. Rappelant que le jardin clos des Adoratrices fait partie intégrante de la zone centrale protégée du bien de la « Vieille ville de Salamanque »,

3. Rappelant en outre que lors de l'inscription du bien en 1988, le Comité a demandé aux autorités espagnoles de prendre toutes les mesures possibles pour assurer une stricte application de la législation concernant la protection de la ville,

4. Rappelant enfin sa décision (26 COM 21(b) 69) lors de sa 26e session en juin 2002 demandant que l'Etat partie évite d'apporter des modifications ponctuelles au plan de sauvegarde mis en place et élabore un nouveau plan de gestion adapté et durable,

5. Engage vivement l'Etat partie à élaborer un plan de gestion qui assure également la préservation des espaces ouverts à l'intérieur de l'aire protégée ;

6. Demande à l'Etat partie de fournir pour le 1er février 2004 un rapport sur ces questions, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l'état de conservation du bien à sa 28e session, en 2004.

[45] Décision adoptée sans discussion.