1.         Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge (Azerbaïdjan) (C 958)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2000

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2003-2009

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/958/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1998-1998)
Montant total approuvé : 15 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/958/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

octobre 2002: mission technique commune UNESCO/ICOMOS 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

 Bâtiments et de maisons de la vieille ville faisant partie du patrimoine démolis et remplacés par des constructions neuves

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/958/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

Une mission technique commune UNESCO/ICOMOS a été entreprise sur le site en octobre 2002, selon la demande du Comité, pour étudier la situation à Bakou. La mission a observé que les questions qui avaient préoccupé le Comité lors de l’inscription ne sont toujours pas résolues. Les pressions croissantes du développement urbain ont aggravé la situation dans la Vieille Ville de Bakou.

Un tremblement de terre d’une amplitude 6,7 sur l’échelle de Richter a frappé la ville en novembre 2000, ce qui a encore augmenté ce processus de destruction. Les activités sur le site ne sont pas coordonnées ni basées sur des cartes actualisées de la région étant donné l’absence de plan de gestion, de conservation et d’aménagement d’ensemble. La mission a constaté que les cartes disponibles et présentées dans le dossier de proposition d’inscription n’ont jamais été mises à jour et que les dommages causés par le tremblement de terre ou par des modifications ultérieures (démolitions, reconstructions, etc.) n’ont jamais fait l’objet d’une documentation cartographique. Plusieurs nouveaux ensembles de bâtiments et d’autres projets de constructions ont introduit des nouveaux matériaux et styles et des nouvelles hauteurs d’étages. On a également modifié la largeur des rues et ruelles et introduit des nouveaux matériaux de revêtement des rues, ce qui a eu dans l’ensemble un impact considérable sur le tissu urbain historique et traditionnel du site.

La destruction de certains bâtiments – dont plusieurs édifices importants – a été préjudiciable à l’intégrité du site, entraînant une perte des caractéristiques architecturales après le tremblement de terre de 2000. Le processus de destruction et de réaménagement menace à l’évidence l’authenticité du site et est en totale contradiction avec la justification de son inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

Compte tenu des données recueillies, présentées dans le rapport de mission (paragraphes B.1, B.2, C.1. et C.2), la mission commune UNESCO-ICOMOS a conclu que la Cité fortifié de Bakou (Icheri Sheher) avec le Palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Viergerépondent aux conditions énoncées dans les Orientations, paragraphe 82

(i), Danger avéré : b. Sérieuse détérioration de la structure et/ou des caractéristiques ornementales, c. Sérieuse détérioration de la cohésion architecturale ou de l’urbanisme et e. Perte importante d’authenticité historique. En outre, selon les paragraphes A.2, B.1, B.2 et B.3, le site répond aux conditions énoncées dans les Orientations au paragraphe 82

(ii) Menaces potentielles : b. Absence de politique de conservation et d. Conséquences menaçantes de l’urbanisme.

En janvier 2003, l’ADG/CLT s’est rendu en mission à Bakou. A cette occasion, le Président de la République d’Azerbaïdjan a publié un décret présidentiel exigeant la suspension de tout projet de construction, à l’exclusion des projets de restauration, et il a demandé que l’on présente des rapports sur la situation actuelle du site et sur sa gestion. De plus, lors de la préparation du présent rapport, une réunion d’experts était prévue par les autorités de l’Azerbaïdjan pour discuter des questions d’aménagement urbain sur le site. Le rapport de la mission internationale UNESCO-ICOMOS figure sous la cote INF.7 D. Lors d’une récente mission à Bakou (du 21 au 24 avril 2003), deux experts en conservation urbaine de l’UNESCO ont assisté à un atelier sur la restauration, la conservation et la sauvegarde de la vieille ville de Bakou (Icheri Sheher), organisé par le Ministère de la Culture. Les experts ont confirmé les constatations de la mission UNESCO-ICOMOS sur la gestion du site et les problèmes d’authenticité.

Qui plus est, un examen plus approfondi des travaux de reconstruction dans l’ensemble du Palais des Chahs de Chirvana révélé de nouveaux sujets de préoccupation concernant les aspects techniques de la restauration. L’utilisation de mortier de ciment et d’ossatures en béton armé compromet en particulier sérieusement l’authenticité de la construction ainsi que les performance parasismiques des structures des murs en maçonnerie en cas de tremblement de terre. De plus, l’insertion d’installations modernes comme le câblage électrique a été dommageable pour l’intégrité de la maçonnerie historique et il faut protéger le sol des bâtiments pendant les travaux (gâchage de mortier sur des sols historiques par exemple).

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 27 COM 7B.59

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Regrette de ne pas avoir été informé lors de l'inscription du bien en 2000 qu'un tremblement de terre venait de se produire ;

2. Prenant acte des récents efforts des autorités nationales pour traiter les problèmes de conservation sur le bien,

3. Approuve le décret présidentiel récemment signé comme une mesure importante en vue de la protection juridique et de la sauvegarde future du bien,  

4. Note avec préoccupation l'état de conservation du bien et exprime ses plus vives inquiétudes quant à la perte considérable d'authenticité due en partie au tremblement de terre de 2000 et aux pressions du développement urbain ;

5. Décide d'inscrire la Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la Tour de la Vierge sur la Liste du patrimoine mondial en péril étant donné l'urgence de la situation, et de veiller à ce que l'Etat partie fasse des efforts concertés pour mettre un terme à la démolition en cours de monuments historiques ; 

6. Demande à l'Etat partie de travailler en étroite collaboration avec le Centre du patrimoine mondial, la Division du patrimoine culturel de l'UNESCO, l'ICOMOS et l'ICCROM, afin d'établir un plan d'action pour traiter les problèmes évoqués plus haut, et d'élaborer en commun un plan de gestion et de conservation d'ensemble afin d'assurer à l'avenir la préservation du bien ;

7. Demande en outre au Secrétariat, à l'ICOMOS et à l'ICCROM de fournir un rapport détaillé de la situation en indiquant si la valeur universelle du bien est maintenue, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 28e session, en 2004.

Décision adoptée: 27 COM 8B.1

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial (WHC-03/27.COM/7B) et des propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial (WHC-03/27.COM/8C),

2. Décide d'inscrire les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril: