1.         Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento (Uruguay) (C 747)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1995

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/747/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1994-2009)
Montant total approuvé : 35 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/747/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : .2008 - mission technique de l’ICOMOS financée par le Fonds en dépôt espagnol pour le patrimoine mondial. 5076,50 dollars : 2011 - Mission technique du Centre du patrimoine mondial financée par le Fonds en dépôt espagnol pour le patrimoine mondial. 

Missions de suivi antérieures

Avril 2002 et mai 2004 : missions de suivi réactif de l'ICOMOS; juin 2008 : mission technique de l'ICOMOS ; septembre 2009 mission du Centre du patrimoine mondial (actualisation de la Liste indicative) ; novembre 2011 : mission technique du Centre du patrimoine mondial pour supporter la planification en matière de gestion 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Projet architectural et urbain inadéquat consistant en la construction d’une marina et d’un casino-hôtel sur le vieux port ;

b) Absence de gestion participative globale du quartier historique.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/747/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2012

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien ainsi que le plan de gestion du bien le 1er février 2012 en réponse à la demande du Comité du patrimoine mondial.

Le rapport note les défis à relever en termes de prise de décision pour la gestion du bien et de quelle manière ceux-ci ont été traités dans la mise en œuvre du plan de gestion, en particulier concernant le réhabilitation urbaine et sa coordination avec le Plan local de développement, planification et utilisation durables des sols de la Ville de Colonia del Sacramento, basé sur la Loi 18308 de 2008. Ce faisant, des processus participatifs et la définition précise de plans d’utilisation des sols et d’orientations guidant les interventions devraient permettre de calmer les tensions entre la conservation du patrimoine et la revitalisation sociale. Pour développer ces outils de gestion, des études systématiques ont été entreprises, ainsi que l’actualisation des données architecturales datant de 2005 qui devraient améliorer le suivi des éléments principaux du bien et la définition les actions spécifiques de conservation ou les projets de réhabilitation. Le plan de gestion comprend, au chapitre 4, des plans de délimitation de la zone historique et de la zone tampon afin de sauvegarder les valeurs visuelles, paysagères et historiques du bien, une des limites suivant la côte de bout en bout. Néanmoins, la cartographie soumise dans le rapport ne respecte pas les exigences et les orientations établies, et l’État partie prépare actuellement sa soumission officielle dans le cadre du processus d’inventaire rétrospectif de l'exercice de soumission du rapport périodique pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

Le rapport note aussi la manière dont les dispositions de gestion fonctionneront pour améliorer la prise de décision concernant le bien afin de soutenir la protection des attributs qui garantissent sa valeur universelle exceptionnelle. Une loi portant création du Comité du patrimoine de Colonia del Sacramento est incluse dans le plan de gestion. Cette entité fonctionnera comme une autorité autonome de coordination chargée d’harmoniser l’action des diverses administrations actuellement responsables du bien, le gouvernement local de Colonia, le ministère de l’Éducation et de la Culture, la Commission du patrimoine culturel de la nation et le Conseil exécutif honoraire. La participation de la société civile est également envisagée. Le rapport fournit aussi des informations sur les actions entreprises pour la gestion des espaces ouverts, des vestiges naturels et des paysages qui entourent la ville historique et sur des programmes de sensibilisation à ces questions. En décembre 2011, le Plan était en cours d’examen par le Bureau exécutif départemental pour soumission au Conseil départemental de Colonia pour examen, évaluation et adoption. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives notent les progrès réalisés par l’État partie dans la formulation d’un plan de gestion essentiel pour le bien. Même si le plan peut d’ores-et-déjà être appliqué grâce aux accords interinstitutionnels en vigueur, ils considèrent que des mesures doivent être prises pour finaliser le processus d’approbation au niveau local et national afin de permettre sa mise en œuvre efficace et suivie et l’application des réglementations prescrites. L’État partie est invité à chercher des façons d’obtenir les ressources humaines et financières nécessaires pour une mise en œuvre pleine et systématique. Il est important de souligner la nécessité de coordonner le plan de gestion existant avec le Plan local de développement, planification et utilisation durables des sols de la Ville de Colonia del Sacramento afin d’harmoniser les outils de planification du bien et la mise en œuvre d’une approche cohérente de sa conservation et de sa gestion. 

Décision adoptée: 36 COM 7B.105

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B,

2.   Rappelant la décision 35 COM 7B.135, adoptée à sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.   Accueille favorablement le développement du plan de gestion pour le bien et demande à l’État partie de finaliser son processus d’approbation au niveau national et local ;

4.   Encourage l’État partie à poursuivre ses efforts d’harmonisation des outils de gestion du bien, en particulier l’articulation avec le Plan local de développement, planification et utilisation durables des sols ;

5.   Invite de nouveau l’État partie à envisager, dans le cadre de l’exercice d’inventaire rétrospectif, l’extension du bien et/ou sa zone tampon afin d’y inclure "la Baie et les îles de la ville de Colonia del Sacramento" et de soumettre une proposition au Comité du patrimoine mondial pour approbation ;

6.   Demande également. à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014.