1.         Ksar d'Aït-Ben-Haddou (Maroc) (C 444)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1987

Critères  (iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/444/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 2 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/444/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

août 200: mission d'un expert pour le Centre du patrimoine mondial

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/444/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2001

Un rapport de mission daté d’août 2000 a formulé les recommandations suivantes :

·  Statut du site au niveau national : finaliser le processus de classement du site, y compris les propriétés privées incluses ;

·  Renforcer les capacités du CERKAS responsable du site ;

·  Créer une commission de gestion pour le site ;

·  Créer un groupe de travail pour élaborer un plan de gestion ;

·  Achever le plan de gestion avant la fin de 2001.

Ce rapport recommandait également l’inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

A la vingt-quatrième session extraordinaire du Bureau à Cairns, le Président du Comité a précisé que si les mesures proposées n’étaient pas réalisées avant la fin de 2001, les autorités marocaines présenteraient une demande d’inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Un rapport d’avancement des activités était également dû pour la vingt-cinquième session extraordinaire du Bureau. Lors de la préparation du présent document, le Centre n’avait pas reçu ce rapport.

Lors d’une visite privée au Ksar d’Aït-Ben-Haddou effectuée en août 2001 par l’expert qui avait rédigé le rapport, celui-ci a constaté que les mesures mentionnées ci-dessus n’avaient pas été menées à terme et qu’un plan de gestion du site n’avait pas été préparé.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Le Bureau pourrait souhaiter examiner les nouvelles informations qui pourraient être disponibles lors de sa session et prendre la décision appropriée à cet égard.