1.         Fort et jardins de Shalimar à Lahore (Pakistan) (C 171)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1981

Critères  (i)(ii)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/171/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1981-1999)
Montant total approuvé : 71 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/171/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

octobre 1999: mission du Centre du patrimoine mondial

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/171/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1999

Nouvelles informations : En 1997, une demande de coopération technique a été présentée par les autorités pakistanaises pour "le développement des jardins de Shalimar", afin de restaurer les jardins suivant le plan moghol initial en retirant les plantations et ajouts récents. Cependant, vu que la demande ne traitait pas de problèmes de conservation urgents des jardins et de leurs monuments, le Centre du patrimoine mondial a organisé l'envoi d'une mission d'un expert de l'ICOMOS en octobre-novembre 1998 pour évaluer les besoins de réparations, rendre compte de l’état de conservation des jardins et du paysage et faire des recommandations pour la suite en se conformant aux normes internationales. Une évaluation du plan directeur pour la préservation et la restauration des Jardins de Shalimar (avril 1998) a également été entreprise.

Malgré les efforts louables des autorités responsables dotées de ressources financières limitées, l'expert de l'ICOMOS a signalé l'état général de délabrement des éléments architecturaux et des bâtiments des Jardins de Shalimar. L'expert a noté avec préoccupation qu'en raison de récents aménagements autour des jardins, le niveau du sol diffère à l'intérieur et à l'extérieur des jardins et l'humidité et les efflorescences ont endommagé les murs extérieurs. La détérioration des canaux des fontaines provoque des fuites d'eau. On ne retrouve plus dans les jardins et leurs trois terrasses le plan historique ni la verdure de la période moghole. La mission a fait dix-sept recommandations qui ont été présentées aux autorités pakistanaises en février 1999.
demande d'assistance internationale afin d'appliquer les recommandations de l'expert de l'ICOMOS. Lors de la mission, les autorités pakistanaises ont adopté l'ensemble des dix-sept recommandations et une demande d'assistance préparatoire a été rédigée pour appliquer cinq des dix-sept recommandations. Cette demande n'a cependant pas été officiellement présentée par les autorités à ce jour.

L’état de conservation du Fort de Lahore a également été étudié durant la mission du Centre du patrimoine mondial. La mission s'est déclarée préoccupée de l'absence de plan de gestion d'ensemble et de l'utilisation de matériaux de construction non traditionnels pour la restauration des différents monuments du Fort de Lahore. Vu le grand nombre de visiteurs sur le site, il a été jugé urgent de disposer d'un plan directeur pour réaliser une meilleure gestion.

Les autorités pakistanaises ont attiré l'attention de la mission sur la détérioration alarmante du plafond de la salle des glaces du pavillon du Shish Mahal ; le miroir convexe se détache du plafond de stuc sculpté et les autorités ont demandé d'urgence l'avis d'un expert international compétent. Une mission ICCROM de suivi réactif est prévue pour mai 1999 pour aider les autorités à traiter les problèmes de stabilité structurelle du Shish Mahal et adopter une méthode de conservation appropriée pour le plafond. L'ICCROM présentera un rapport lors de la vingt-troisième session du Bureau.

Action requise

Le Bureau, après étude du rapport de l'expert de l'ICOMOS et du Centre du patrimoine mondial, recommande aux autorités pakistanaises de présenter sans tarder une demande d'assistance internationale pour une protection efficace des Jardins de Shalimar. Le Bureau demande aux autorités pakistanaises compétentes d'étudier la possibilité d'élaborer un plan afin d'abaisser le niveau du sol le long des murs d'enceinte des Jardins de Shalimar à son niveau d'origine, avant les ajouts récents.

Le Bureau demande au Centre du patrimoine mondial d'aider les autorités pakistanaises dans leur demande d'assistance internationale pour élaborer un plan directeur en vue d'une meilleure gestion du Fort de Lahore.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1999

Résumé des précédents débats :

Vingt-deuxième session extraordinaire du Bureau – 

Vingt-troisième session du Bureau – paragraphe IV.72.

 

Nouvelles informations : (Pour le Fort et Jardins de Shalimar à Lahore et les vestiges archéologiques de Taxila)

Conformément aux décisions du Bureau à sa vingt-troisième session, une mission a été entreprise par un membre du personnel du Centre du patrimoine mondial à Lahore et Karachi entre le 12 et le 15 octobre 1999. Lors de la préparation du présent document, des entretiens étaient en cours avec des représentants du Département d’Archéologie et des Musées et des membres du Comité technique national pour la préservation du Shish Mahal du Fort de Lahore. Des troubles politiques et un changement de gouvernement au milieu de la mission pourraient rendre nécessaire une autre mission de suivi réactif quand les nouvelles autorités responsables respectivement des décisions concernant la construction du stade de football de Bhir Mound à Taxila et des travaux hydrauliques des Jardins de Shalimar seront en place.

Un rapport complet sur les conclusions de la mission sera présenté à la vingt-troisième session extraordinaire du Bureau.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 23 COM X.B.43

X.43 Taxila (Pakistan)

Fort et Jardins de Shalimar à Lahore (Pakistan)

Le Comité a rappelé les rapports de la vingt-troisième session ordinaire et de la vingt-troisième session extraordinaire du Bureau sur l'état de conservation de ce bien et a adopté la décision suivante :

« Le Comité a étudié le rapport du Secrétariat. Le Comité s'est déclaré préoccupé de la démolition des structures hydrauliques des jardins de Shalimar, qui dataient de 375 ans, pour élargir la Grand Trunk Road à quatre voies et la transformer en autoroute à six voies, ainsi que de l'achèvement de la construction du stade de football construit au-dessus des vestiges archéologiques de Bhir Mound - la plus ancienne citadelle datant du VIe au IIe siècle av. J.-C. à Taxila. Etant donné les menaces prouvées et potentielles qui portent atteinte à l'authenticité et à l'intégrité de ces deux sites, le Comité a demandé à l'Etat partie de prendre des mesures correctives d'urgence pour restaurer les structures hydrauliques des Jardins de Shalimar et d'envisager de supprimer le stade de football qui a un impact négatif sur les vestiges archéologiques de Bhir Mound. Le Comité a demandé à l'Etat partie de faire rapport sur les mesures prises pour examen par la vingt-quatrième session du Bureau. Si le Bureau jugeait que les valeurs de patrimoine mondial avaient été compromises, il recommanderait au Comité d'envisager l'inscription de ces sites sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt-quatrième session, étant donné les menaces pesant sur ces sites.

Notant la nécessité d'élaborer un plan de gestion d'ensemble pour le Fort et les Jardins de Shalimar à Lahore, le Comité a demandé au Centre du patrimoine mondial d'organiser d'urgence une mission de suivi réactif qui serait effectuée par les organismes consultatifs à Lahore. Le Comité a demandé que l'ICCROM entreprenne une consultation avec les autorités nationales au cours de cette mission pour débattre des propositions de protection du plafond aux miroirs du Shish Mahal. Le Comité a demandé aux organismes consultatifs et au Centre du patrimoine mondial de faire rapport sur les conclusions et recommandations de la mission pour examen par la vingtquatrième session du Bureau. »

 

Décision adoptée: 23 COM XV.6.3

3. Assistance internationale pour le patrimoine culturel

Le Comité a noté que les treize demandes suivantes pour un montant total de US$ 203.729 pour le patrimoine culturel avaient été soumises pour examen et approbation par le Président :

 

3.AFRIQUE(a).I BOTSWANA Assistance préparatoire

Préparation de la proposition d'inscription de Tsolido.

US$ 19.094 demandés US$ 19.094 recommandés pour approbation

 

3.AFRIQUE(a).IV KENYA Assistance préparatoire

Préparation du dossier de proposition d'inscription de Lamu.

US$ 15.924 demandés US$ 15.924 recommandés pour approbation

 

 3.AFRIQUE(a).VI TOGO Assistance préparatoire

Liste indicative.

US$ 18.085 demandés US$ 18.085 recommandés pour approbation

 

3.AFRIQUE(d).II TANZANIE Coopération technique

Cellules radio et panneaux solaires pour les Ruines de Kilwa et Songo Mnara, Aire de conservation de Ngorongoro.

US$ 19.426 demandés Approbation recommandée après réception de clarifications

 

3.ASIE(a).I CHINE Assistance préparatoire

Réunion d'experts et préparation d'une proposition d'inscription groupée des villes anciennes dotées de canaux du Jiangnan, Chine.

US$ 20.000 demandés US$ 20.000 recommandés pour approbation

 

3.ASIE(a).III INDE Assistance préparatoire

Proposition d'inscription du palais de Padmanabhapuram, Tamil Nadu

US$ 15.000 demandés US$ 16.362 recommandés pour approbation

 

3.ASIE(c).III NEPAL ET NORVEGE Activités de formation

Atelier de formation au tourisme dans la Vallée de Kathmandu

US$ 17.000 demandés US$ 17.000 recommandés pour approbation

 

3.ASIE(d).I PAKISTAN Coopération technique

Recherche et documentation pour le renforcement du plan directeur des Jardins de Shalimar.

US$ 10.000 demandés US$ 10.000 recommandés pour approbation

 

3.ASIE.(e).I REPUBLIQUE DE COREE Assistance pour la promotion

Publication de la documentation de base du séminaire sur les villes du patrimoine mondial dotées de forteresses.

US$ 10.000 demandés US$ 10.000 recommandés pour approbation

 

3.LATIN(b).I GUATEMALA Assistance d'urgence

Réhabilitation de Quirigua

US$ 32.248 demandés US$ 27.248 recommandés pour approbation

 

3.LATIN(b).II GUATEMALA Assistance d'urgence

Nettoyage et mesures préventives à Antigua Guatemala.

US$ 20.216 demandés US$ 20.216 recommandés pour approbation

 

3.LATIN(c).I BRESIL Activités de formation

Evaluation du programme régional de formation du CECRE.

US$ 14.800 demandés US$ 14.800 recommandés pour approbation

 

3.LATIN(c).II DOMINIQUE activités de formation

Préparation du cours de formation sur le patrimoine culturel.

US$ 15.000 demandés US$ 15.000 recommandés pour approbation