1.         Abou Mena (Égypte) (C 90)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2001-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Adopté, voir page http://whc.unesco.org/fr/decisions/1279  paragraphe 4

Mesures correctives identifiées

Adoptées, voir page http://whc.unesco.org/fr/decisions/1279

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Adopté, voir page http://whc.unesco.org/fr/decisions/1279

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/90/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 7 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/90/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

2002 : mission d’expert ; 2005 : mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; décembre 2009 : mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Élévation du niveau de la nappe phréatique ;

b) Impact sur les structures dû à des vibrations et autres formes de dommages sans doute causés par les engins de terrassement lourds ;

c) Absence de plan de conservation définissant des objectifs à court, moyen et long termes et fixant des paramètres techniques (matériaux, techniques, etc.) ;

d) Nécessité d’un plan de gestion incluant les travaux de recherche, la mise en valeur et l’interprétation, le rôle des partenaires concernés (par ex. la communauté de Mar Mena), la dotation en personnel, le parrainage, les aménagements pour les visiteurs, l’accès, etc.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/90/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2012

L’État partie n’a pas soumis de rapport sur l’état de conservation comme l’avait demandé le Comité du patrimoine mondial à ses 34e et 35e sessions. En raison de la situation dans le pays, aucune information officielle n’a été reçue sur l’état de conservation ni sur l’avancement de la mise en œuvre des mesures correctives définies pour le bien. Les points les plus importants restant à traiter incluent l’achèvement de l’examen de l’état du bien en vue de prescrire des mesures pour un plan de conservation d’ensemble. Celui-ci comprendrait des propositions pour l’intervention, le suivi et l’entretien, la finalisation et la mise en œuvre du plan de gestion, la définition de la zone tampon et l’établissement de mesures réglementaires pour assurer la protection effective du bien.

L’État partie a néanmoins soumis une Déclaration rétrospective de valeur universelle exceptionnelle, actuellement en cours d’examen.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives souhaiteraient souligner l’importance de la continuité dans l’application des mesures de lutte contre les menaces justifiant l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Ils considèrent qu’étant donné la situation actuelle, une assistance supplémentaire sera nécessaire pour assurer un plus fort soutien sur le plan national et international et poursuivre la mise en œuvre des mesures correctives identifiées. Ils réaffirment également la nécessité pour l’État partie de soumettre des informations détaillées sur les interventions prévues, susceptibles d’entraîner d’importantes reconstructions, pour évaluation avant réalisation, vu leur impact négatif potentiel sur l’état d’authenticité et d’intégrité du bien.

Décision adoptée: 36 COM 7A.20

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7A.Add,

2. Rappelant la décision 35 COM 7A.19, adoptée à sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.  Regrette que l’État partie n’ait pas soumis de rapport comme cela avait été demandé et exprime sa préoccupation du manque d’information sur l’état de conservation du bien ;

4.  Prie instamment l’État partie de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre en œuvre les mesures correctives adoptées à sa 31e session en 2007 ;

5.  Demande à l’État partie de soumettre un calendrier révisé, précédemment annoncé pour 2010, pour mener à bien les mesures correctives en vue d’atteindre l’état de conservation souhaité, adopté à sa 31e session en 2007 ;

6.  Réitère sa demande à l’État partie de définir une zone tampon autour du bien, ainsi que des mesures réglementaires de protection et de soumettre au Centre du patrimoine mondial d’ici le 1er décembre 2012 les informations et la carte correspondantes, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013 ;

7. Demande également à l’État partie de soumettre, conformément au Paragraphe 172 des Orientations, les spécifications techniques des projets d’interventions pour examen avant réalisation ;

8. Réitère son invitation à l’État partie de soumettre une demande d'assistance internationale au Fonds du patrimoine mondial pour financer la préparation des plans de conservation et de gestion demandés et fournir une base pour structurer et formuler les besoins prioritaires ;

9. Demande à l’État partie d’inviter une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS pour évaluer l’état de conservation du bien avant la 37e session du Comité du patrimoine mondial ;

10. Demande enfin à l’État partie de soumettre, d’ici le 1er février 2013,un rapport d’avancementdétaillé sur la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité à sa 37e session en 2013 ;

11. Décide de maintenir Abou Mena (Égypte) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 36 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1.    Faisant suite à l’examen des rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-12/36.COM/7A et WHC-12/36.COM/7A.Add),

2.    Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :