1.         Temple du Soleil à Konârak (Inde) (C 246)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1984

Critères  (i)(iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/246/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1986-1997)
Montant total approuvé : 49 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/246/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/246/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1997

Les fortes pluies des moussons de 1996 et 1997 ont causé un sérieux affaissement du remblai de sable et des fondations voisines qui soutiennent la très vaste construction en pierre du Temple du soleil. Dans l'intérieur vide du temple, auparavant soutenu par le remblai, des pierres branlantes ont déjà commencé à tomber. Des experts internationaux ont montré qu'il y avait un risque d'affaissement de la structure du temple à moins que des mesures immédiates de conservation ne soient prises.
Des fissures en différents endroits des murs de pierre, causées par la rouille due à la brise marine des crampons de fer soutenant les murs du temple, ont entraîné la chute de fragments de pierres. Cette détérioration progressive et l'instabilité de la construction aggravée par la forte mousson ont conduit le gouvernement indien à faire en septembre 1997 une demande d'assistance d'urgence au titre du Fonds du patrimoine mondial pour mener une étude de la structure afin de déterminer les mesures urgentes de conservation. Cette demande a été approuvée par la Présidence du Comité du patrimoine mondial. Le gouvernement prévoit de proposer d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Action requise

Le Bureau a pris note des informations ci-dessus et a recommandé au Comité d'adopter le texte suivant :

"Le Comité prie le gouvernement indien de présenter un rapport sur les conclusions de l'étude de la structure à entreprendre avec l'aide d'urgence octroyée par le Bureau à sa session de juin/juillet 1998. Par ailleurs, il prie le gouvernement indien de tenir le Secrétariat informé d'ici là pour permettre à l'UNESCO de mobiliser davantage la coopération internationale afin de s'assurer de l'état actuel du bien pour entreprendre des mesures correctrices en cas de besoin."

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1997

Les fortes pluies des moussons de 1996 et 1997 ont causé un sérieux affaissement du remblai de sable et des fondations voisines qui supportent la très vaste construction en pierre du Temple du soleil. Dans l'intérieur vide du temple, auparavant supporté par le remblai, des pierres branlantes ont déjà commencé à tomber. Des experts internationaux ont montré qu'il y avait un risque d'affaissement de la structure du temple à moins que des mesures immédiates de conservation ne soient prises.

Des fissures en différents endroits des murs de pierre, causées par la rouille due à la brise marine des crampons de fer soutenant les murs du temple, ont entraîné la chute de fragments de pierres. Cette détérioration progressive et l'instabilité de la construction aggravée par la forte mousson ont conduit le gouvernement indien à faire une demande d'assistance d'urgence au titre du Fonds du patrimoine mondial pour mener une étude de la construction afin de déterminer les mesures d'urgence de conservation en septembre 1997. Le gouvernement prévoit de proposer d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 21 COM VII.C.50/51

VII.51 Temple du solei l à Konarak (Inde)

Le Comité a pris note du rapport du Secrétariat et prié le gouvernement indien de présenter un rapport sur les conclusions des études sur la structure qui doivent être entreprises avec la subvention d'assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial à la vingt-deuxième session du Bureau en juin/juillet 1998. Par ailleurs, il a prié le gouvernement indien de tenir le Secrétariat informé d'ici là pour permettre à l'UNESCO de mobiliser davantage la coopération internationale et d'entreprendre des mesures correctives en cas de besoin.

L'Observateur de l'Inde a remercié le Comité de son appui aux efforts faits par le gouvernement indien et le Département d'Archéologie pour sauvegarder ce site et a assuré le Comité que le rapport sur les études concernant la structure serait présenté comme il a été demandé.