1.         Parc national de Durmitor (Monténégro) (N 100bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1980

Critères  (vii)(viii)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/100/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1981-1988)
Montant total approuvé : 117 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/100/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/100/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1997

Une mission effectuée en 1996 a passé en revue l'état de conservation du site et les dégâts causés au bâtiment du siège du Parc à Zabljak par un incendie qui a détruit en 1995 la bibliothèque et les collections de référence. A sa vingtième session (Mérida, 1996), le Comité a félicité les autorités du Parc d'avoir rapidement reconstruit et entièrement rénové le bâtiment pour le remettre en service. Il s'est cependant déclaré préoccupé de l'expansion non planifiée et incontrôlée du village de Zabljak et des aménagements voisins et a demandé une clarification sur les modifications des limites actuellement envisagées. Pour ce qui est de l'assistance internationale fournie au titre du Fonds du patrimoine mondial pour atténuer la menace des résidus miniers sur la partie du canyon de la Tara située dans le périmètre du site du patrimoine mondial, le Comité a envisagé une évaluation d'ingénierie des constructions de retenue en terre situées dans la plaine alluviale sujette aux tremblements de terre. Le Comité a également invité l'Etat partie à encourager le Directeur du Parc à participer aux efforts de mise en réseau et de formation avec d'autres gestionnaires de sites du patrimoine mondial dans la région. Lors de la préparation du présent document, on attendait une réponse de l'Etat partie aux préoccupations et suggestions du Comité.

Action requise

Le Bureau, à partir d'informations complémentaires éventuellement disponibles lors de sa réunion, pourrait recommander des mesures appropriées à étudier par l'Etat partie et par le Comité.


21e session extraordinaire du Bureau en 1997:
Le Bureau, lors de sa vingt et unième session ordinaire de juin 1997, avait demandé à la direction du Parc de présenter, avant le 15 septembre 1997, une carte indiquant le projet de modification des limites du Parc consistant à supprimer une zone de 40 hectares autour du village de Zabljak ; ce projet de modification avait déjà été approuvé par le gouvernement de la République du Monténégro. De plus, le Bureau avait demandé aux autorités du Parc si elles estimaient nécessaire une évaluation d'ingénierie des constructions de retenue en terre situées dans la plaine alluviale de la Tara. Par ailleurs, le Bureau avait fait part de sa préoccupation quant aux plans d'exploitation de l'énergie hydro-électrique de la Tara et avait suggéré d'obtenir davantage d'informations sur ces plans.

Le Bureau a demandé au Centre de prendre contact avec les autorités du Parc afin d'obtenir des informations avant le 1er mai 1998, sur toutes les questions soulevées par le Bureau.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1997

Le Bureau, à sa 21e session ordinaire tenue en juin 1997, a demandé à la direction du Parc de présenter, avant le 15 septembre 1997, une carte indiquant le projet de modification des limites du Parc consistant à supprimer une zone de 40 hectares autour du village de Zabljak ; ce projet de modification avait déjà été approuvé par le gouvernement de la République du Monténégro. De plus, le Bureau a demandé des clarifications aux autorités du Parc pour savoir si elles estimaient qu'une évaluation d'ingénierie des constructions de retenue en terre situées dans la plaine alluviale de la Tara était nécessaire. Par ailleurs, le Bureau a fait part de sa préoccupation quant aux plans d'exploitation de l'énergie hydro-électrique de la Tara et a suggéré d'obtenir davantage d'informations à ce sujet pour présentation à la session du Comité en décembre 1997. On attend la réponse des autorités du Parc à toutes les demandes du Bureau énumérées ci-dessus.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations qui pourraient être disponibles au moment de sa session et prendre des mesures appropriées à cet égard.

Décision adoptée: 21 BUR IV.B.35

Le Bureau a rappelé que le Comité à sa dernière session s'était montré préoccupé de l'expansion non planifiée et incontrôlée du village de Zabljak et de ses environs et avait demandé une clarification sur les modifications des limites actuellement envisagées. De plus, le Comité avait envisagé une évaluation d'ingénierie des constructions de retenue en terre situées dans la plaine alluviale de la Tara sujette aux tremblements de terre.

Le Bureau avait été informé que la direction du Parc national de Durmitor avait signalé au Centre que son projet de suppression de 40 hectares autour du village de Zabljak de la zone du Parc avait été approuvé par le gouvernement de la République du Monténégro et que la direction souhaitait savoir si le Comité du patrimoine mondial accepterait le projet de modification des limites du Parc. La direction du Parc, tout en assurant une haute protection du canyon de la Tara, et en apportant son aide aux recherches spéléologiques, hydrologiques, biologiques et archéologiques dans cette zone, n'avait pas réagi à la suggestion du Comité d'une évaluation d'ingénierie des constructions de retenue en terre situées dans la plaine alluviale de la rivière sujette aux tremblements de terre. Enfin, la direction du Parc a fait part au Centre de ses préoccupations concernant la reprise des plans d'exploitation du potentiel hydro-électrique de la rivière pour résoudre le problème de manque d'approvisionnement en énergie auquel est confrontée la République du Monténégro.

Le Bureau a demandé à la Direction du Parc de présenter au Centre, avant le 15 septembre 1997, une carte indiquant le projet de modification des limites du Parc consistant à supprimer la zone de 40 hectares autour du village de Zabljak, et a recommandé que le Comité, à sa prochaine session en décembre 1997, décide ou non de l'acceptabilité des nouvelles limites. De plus, le Bureau a demandé au Centre de clarifier avec les autorités de Durmitor si elles estimaient qu'une évaluation d'ingénierie des constructions de retenue en terre situées dans la plaine alluviale de la rivière était nécessaire. Enfin, le Bureau a prié le Centre de faire part de sa préoccupation aux autorités nationales quant aux plans d'exploitation de l'énergie hydro-électrique de la Tara et d'obtenir davantage d'informations à ce sujet pour présentation à la session du Comité en décembre 1997.

Décision adoptée: 21 COM VII.C.41

VII.41 Le Comité a noté les décisions de la vingt et unième session extraordinaire du Bureau telles que présentées dans le rapport de la session du Bureau (document de travail WHC-97/CONF.208/4B section III.A.c) sur les biens naturels suivants :