1.         Auschwitz Birkenau
Camp allemand nazi de concentration et d'extermination (1940-1945) (Pologne) (C 31)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Menace sur l'intégrité du bien (non spécifiée - projet de manufacture de tabac?) 

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1996

Après avoir reçu des informations concernant la construction d'un supermarché tout près du camp de concentration d'Auschwitz, dans une zone jugée "périmètre de protection" de l'UNESCO, le Centre a immédiatement réagi en envoyant une lettre à la Délégation permanente de la Pologne auprès de l'UNESCO. Jusqu'ici, les informations indiquent que la construction a été arrêtée et qu'une enquête est actuellement menée par une Commission spéciale présidée par un membre de l'ICOMOS.

Action requise

Étant donné les informations fournies par le Secrétariat concernant des travaux de construction présumés effectués à l'intérieur du périmètre de protection du site du patrimoine mondial, le Bureau a demandé au Centre d'écrire une lettre aux autorités nationales pour les engager à procéder à un examen de la zone des limites et à redéfinir la nature de leur protection.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

A sa vingtième session à Paris en juin 1996, le Bureau "a félicité le Gouvernement polonais d'avoir arrêté les travaux de construction dans le voisinage immédiat du camp de concentration d'Auschwitz, [et] a demandé instamment aux autorités d'élaborer un plan pour la préservation du site et de ses environs immédiats et de tenir le Comité informé à ce sujet."

Depuis, et bien que les autorités polonaises aient fourni des assurances complémentaires de l'arrêt des travaux de construction, le Secrétariat a été informé que la société Philip Morris avait annoncé son intention de poursuivre son projet de construction d'une fabrique de cigarettes dans les environs du camp.

Le Secrétariat a immédiatement informé la Délégation permanente de Pologne de cet événement et a demandé aux autorités polonaises "de prendre toutes les mesures nécessaires afin de s'assurer que l'intégrité d'Auschwitz-Birkenau était respectée".

Lors de la préparation du présent rapport, aucune réponse n'avait été reçue des autorités polonaises.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Bureau pourrait vouloir adopter le texte suivant et le transmettre au Comité pour qu'il en prenne note :

"Le Bureau demande au Gouvernement polonais de s'assurer que les travaux de construction dans le voisinage immédiat du camp de concentration d'Auschwitz ont cessé, et lui demande instamment de commencer immédiatement l'élaboration du plan de gestion/préservation pour le site et la zone qui l'entoure. Dans ce processus de planification, le Bureau demande également instamment aux autorités polonaises de débattre des divers problèmes et des solutions éventuelles avec l'ICOMOS, et de consulter les différentes organisations internationales concernées par cette question. Le Bureau recommande que le Comité soit tenu informé de ces activités."

Décision adoptée: 20 BUR IV.7

Le Bureau a félicité le Gouvernement polonais d'avoir arrêté les travaux de construction dans le voisinage immédiat du camp de concentration d'Auschwitz. Il a demandé instamment aux autorités d'élaborer un plan pour la préservation du site et de ses environs immédiats et de tenir le Comité informé à ce sujet.

Décision adoptée: 20 COM VII.D.54/55

VII. 55 Camp de concentration d'Auschwitz (Pologne)

A sa vingtième session, le Bureau avait félicité le Gouvernement polonais d'avoir arrêté les travaux de construction dans le voisinage immédiat du camp de concentration d'Auschwitz, [et] avait demandé instamment aux autorités d'élaborer un plan pour la préservation du site et de ses environs immédiats et de tenir le Comité informé à ce sujet.

Le Secrétariat a informé le Comité que depuis, et bien que les autorités polonaises aient fourni des assurances complémentaires de l'arrêt des travaux de construction, il avait reçu des informations selon lesquelles une manufacture de tabacs avait annoncé son intention de poursuivre son projet de construction d'une fabrique de cigarettes dans une zone adjacente au site.

Le Secrétariat en avait immédiatement informé la Délégation permanente de Pologne et avait demandé aux autorités polonaises "de prendre toutes les mesures nécessaires afin de s.' assurer que l'intégrité d'Auschwitz-Birkenau était respectée".

Le Comité, ayant pris note des préoccupations du Bureau au sujet de la société Philip Morris, a entendu un exposé de l'Observateur de la Pologne qui précisait qu'il ne S'agissait pas d'une construction nouvelle mais d'un changement de propriétaire d'une manufacture de tabacs en activité depuis quatre-vingt ans, sous monopole d'Etat, et située à 300 mètres de l'ancien camp. Il a indiqué, en outre, qu'un rapport serait fourni par les autorités polonaises avant la prochaine réunion du Bureau.

Le Comité a exprimé sa vive préoccupation devant l'éventualité d'une telle menace qui, venant à la suite du projet de construction d'un supermarché, mettrait une fois de plus en péril le caractère symbolique de ce site inscrit au titre du critère (vi).