1.         Monument national du Grand Zimbabwe (Zimbabwe) (C 364)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1986

Critères  (i)(iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/364/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1994-1994)
Montant total approuvé : 34 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/364/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/364/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

Le site couvre une superficie de 720 hectares et une zone tampon de 30 km2. Un relevé photogrammétrique a été effectué en 1993 par l'entreprise finlandaise M.T. Survey. Des méthodes de suivi ont été mises au point afin d'évaluer les dangers potentiels menaçant les monuments, grâce à un projet spécial financé par l'ODA britannique. A la suite de cela, le taux d'écroulement des murs a considérablement diminué. C'est une équipe dirigée par un géomètre qui effectue le suivi du site. Des indicateurs clés ont été conçus pour mesurer l'état de conservation. Enfin, un plan de gestion du site a été élaboré en 1994 par l'équipe de personnel de conservation à plein temps composée d'un géomètre, d'un photogrammétriste, d'un inspecteur des monuments, d'un responsable de la conservation architecturale et d'un archéologue sur place.

Le site est géré par les Musées et Monuments nationaux du Zimbabwe (NMMZ), organisme para-étatique qui dépend du ministère de l'Intérieur. Le site a bénéficié de l'assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial accordée pour la prévention des incendies. A la suite d'une conférence spéciale de bailleurs de fonds en 1992, le Gouvernement japonais a également assuré la fourniture d'équipement pour les relevés, le Gouvernement finlandais a pris en charge l'ensemble du relevé et l'UNESCO et l'ODA britannique l'expertise technique.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Bureau pourrait vouloir adopter le texte suivant et le transmettre au Comité pour qu'il en prenne note :

"Le Bureau félicite les autorités du Zimbabwe de leurs efforts en matière de conservation et de la compétence professionnelle disponible in situ. Il recommande que le Centre du patrimoine mondial soit tenu informé des activités en cours."

Décision adoptée: 20 COM VII.D.72

VII.72 Grand Zimbabwe (Zimbabwe)

Des progrès considérables ont été notés dans le programme de préservation de ce site gere par les Musées et Monuments nationaux du Zimbabwe (NMMZ). Un plan de gestion du site est en place. A la suite d'une conférence spéciale de bailleurs de fonds en 1992, le site bénéficie désormais d'équipements pour effectuer les relevési et un relevé d'ensemble a été réalisé.

Le Bureau a félicité les autorités du Zimbabwe de leurs efforts en matière de conservation et de la compétence professionnelle disponible in situ. Il a recommandé que le Comité soit tenu informé des activités en cours.