1.         Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes (Canada) (N 304bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1984

Critères  (vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/304/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/304/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Développement d'infrastructures dans le "Bow Corridor"

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/304/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1996

Le Comité du patrimoine mondial a débattu à sa dix-neuvième session d'un rapport présenté par l'UICN qui soulignait le développement d'infrastructures dans le "Bow Corridor", ainsi que leur impact sur l'intégrité du site. Les autorités canadiennes ont créé une équipe de travail de la Bow Valley afin de préparer une étude sur ces questions. Le Comité a demandé à l'UICN et au Centre de le tenir informé des conclusions de l'équipe de travail. Dans ce contexte, l'UICN a prévenu le Centre qu'elle avait demandé à l'équipe de travail d'aborder la question des valeurs du patrimoine mondial durant ses délibérations.

Les autorités canadiennes ont informé le Centre que le rapport de cette équipe de travail serait peut-être disponible dès juin.

Action requise

Le Bureau pourrait vouloir étudier les informations qui seront fournies au cours de sa session et donner des instructions au Centre à partir des conclusions de l'équipe de travail canadienne.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

Le Comité du patrimoine mondial a débattu à sa dix-neuvième session d'un rapport présenté par l'UICN qui soulignait le développement d'infrastructures dans le "Bow Corridor", ainsi que leur impact sur l'intégrité du site. Les autorités canadiennes ont constitué une équipe de travail de la Bow Valley pour préparer une étude sur ces questions. Le Comité a chargé l'UICN et le Centre de coopérer avec les autorités canadiennes et il a demandé à être tenu informé des conclusions de l'équipe de travail. Dans ce contexte, l'UICN a informé le Centre qu'elle avait demandé à l'équipe de travail d'inclure les valeurs relatives au patrimoine mondial dans leurs délibérations.

Le Bureau a recommandé lors de sa session de juin 1996 que le rapport de l'équipe de travail prévu pour septembre 1996 soit examiné à sa vingtième session extraordinaire, en novembre 1996.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Le Bureau pourrait vouloir étudier les informations qui lui seront fournies lors de sa session et prendre les mesures appropriées à cet égard.

Décision adoptée: 20 BUR IV.7

Le Bureau a rappelé que le Comité du patrimoine mondial a débattu à sa dix-neuvième session d'un rapport présenté par l'UICN qui soulignait le développement d'infrastructures dans le "Bow Corridor", ainsi que leur impact sur l'intégrité du site. L'UICN a prévenu le Centre qu'elle avait donné des indications à l'équipe de travail chargée de présenter un rapport en septembre 1996.

Le Bureau a recommandé que le rapport de l'équipe de travail soit examiné à sa vingtième session extraordinaire, en novembre 1996.

Décision adoptée: 20 COM VII.D.30

VII.30 Parc des Rocheuses canadiennes (Canada)

Le Comité a rappelé les débats tenus durant sa dix-neuvième session sur le développement dl infrastructures dans le "Bow Corridor Il , ainsi que leur impact sur 11 intégrité du site. Les autorités canadiennes ont constitué une équipe de travail de la Bow Valley pour préparer une étude sur ces questions. Les autorités canadiennes ont fourni un rapport complet en octobre 1996.

De plus, l'UlCN a informé le Bureau de la résolution adoptée au Congrès mondial sur la conservation à Montréal, Canada, qui entérinait les résultats de l'étude.

Le Comité a félicité les autorités canadiennes d'avoir fourni le rapport détaillé du Groupe de travail de la Bow Valley et d'avoir pris des mesures pour remédier aux problèmes auxquels est confrontée cette petite zone, cependant significative, du Parc des Rocheuses canadiennes, site du patrimoine mondial. Si le rapport du Groupe de travail était mis en oeuvre, cela modifierait de manière significative la future gestion de la zone dans le sens d'une meilleure préservation. Le Comité a encouragé une plus large diffusion des leçons apprises à partir du rapport du Groupe de travail de la Bow Valley.