1.         Parc national de Yellowstone (États-Unis d'Amérique) (N 28)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1978

Critères  (vii)(viii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    1995-présent

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/28/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/28/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/28/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1996

On se souvient qu'à sa dix-neuvième session, le Comité du patrimoine mondial a décidé, en se fondant à la fois sur des dangers établis et des menaces potentielles, d'inscrire le Parc national de Yellowstone sur la Liste du patrimoine mondial en péril et que l'Etat partie devait lui fournir des rapports sur les résultats de l'étude d'impact sur l'environnement et sur les mesures palliatives prises à cet égard. Dans un rapport de suivi daté de mai 1996, l'Etat partie a informé le Centre des diverses mesures de redressement prises. Elles comprennent notamment des programmes de contrôle à long terme pour lutter contre l'invasion des truites tueuses, des réunions publiques pour analyser la gestion des flux de visiteurs et la préparation de l'étude d'impact environnemental pour la New World Mine. L'étude finale d'impact environnemental ne devrait pas être terminée avant l'automne 1996.

Action requise

Le Bureau a recommandé que le site soit maintenu sur la Liste du patrimoine mondial en péril jusqu'à ce que l'étude d'impact environnemental sur les activités de prospection minière requise par la législation nationale soit terminée et que des mesures soient prises en ce qui concerne les autres questions.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

Il faut rappeler qu'à sa dix-neuvième session, le Comité du patrimoine mondial a décidé, en se fondant à la fois sur des dangers établis et des menaces potentielles exposés par l'Etat partie, d'inscrire le Parc national de Yellowstone sur la Liste du patrimoine mondial en péril et d'inviter l'Etat partie à fournir des informations sur les résultats de l'étude d'impact sur l'environnement qu'il avait demandée en raison des projets d'exploitation minière tout près des limites du Parc, et sur les mesures palliatives prises à cet égard. En mai 1996, l'Etat partie a informé le Centre des diverses mesures de redressement prises. Elles comprennent notamment des programmes à long terme pour atténuer les conséquences pour le Lac de Yellowstone de l'invasion de truites non originaires de ce lac et pour protéger les troupeaux de bisons du Parc ; l'organisation de réunions publiques pour analyser et améliorer la gestion des flux de visiteurs ; l'augmentation sélective de certains chapitres du budget du Parc pour en corriger les faiblesses ; l'atténuation des effets des réparations et du réalignement des routes ; et la poursuite de la préparation de l'étude d'impact environnemental (EIS) pour le projet Crown Butte/New World Mine. En ce qui concerne cette dernière, en septembre 1996, le Président des Etats-Unis a publiquement fait part de ses efforts pour parvenir à une solution satisfaisante du problème de l'exploitation minière par une transaction foncière évaluée à 65 millions de dollars, qui devait faire l'objet d'un accord mutuel, afin d'éliminer totalement cette menace potentielle de Yellowstone.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Le Comité pourrait vouloir adopter le texte suivant :

"Le Comité (a) félicite l'Etat partie pour la récente intervention du Président Clinton et l'initiative de résolution du problème de l'exploitation minière de Crown Butte ainsi que pour les mesures prises pour atténuer les autres menaces qui pèsent sur Yellowstone, (b) encourage l'Etat partie à faire coïncider ou à associer les manifestations relatives au cent vingt-cinquième anniversaire de l'institution de Yellowstone comme premier Parc national du monde avec le vingt-cinquième anniversaire de la Convention en 1997, et (c) invite l'Etat partie à présenter les mesures et le programme d'atténuation des menaces qui pourrait être suivi, de manière à ce que l'on puisse envisager le retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril."

Décision adoptée: 20 BUR IV.7

Le Bureau a rappelé qu'à sa dix-neuvième session, le Comité du patrimoine mondial a décidé, en se fondant à la fois sur des dangers établis et des menaces potentielles, d'inscrire le Parc national de Yellowstone sur la Liste du patrimoine mondial en péril et que l'Etat partie doit fournir au Comité des rapports sur les résultats de l'étude d'impact sur l'environnement et sur les mesures palliatives prises à cet égard. Dans un rapport de suivi daté de mai 1996, l'Etat partie a informé le Centre des diverses mesures de redressement prises. Elles comprennent notamment des programmes de contrôle à long terme pour lutter contre l'invasion des truites non originaires du lac, l'organisation de réunions publiques pour analyser la gestion des flux de visiteurs et la préparation de l'étude d'impact environnemental pour la New World Mine. L'étude finale d'impact environnemental ne devrait pas être terminée avant l'automne 1996.

Le Bureau a recommandé que le site soit maintenu sur la Liste du patrimoine mondial en péril jusqu'à ce que l'étude d'impact environnemental sur les activités de prospection minière requise par la législation nationale soit terminée et que des mesures soient prises en ce qui concerne les autres questions précédemment identifiées.

Décision adoptée: 20 COM VII.C.21/18

VII.18 Parc national de Yellowstone (Etats-Unis d'Amérique)

Il faut rappeler qu'à sa dix-neuvième session, le Comité du patrimoine mondial avait décidé, en se fondant à la fois sur des dangers établis et des menaces potentielles exposés par l'Etat partie, d'inscrire le Parc national de Yellowstone sur la Liste du patrimoine mondial en péril et avait invité l'Etat partie à fournir des informations sur les résultats de l'étude d'impact environnemental qu'il avait demandée en raison des projets d'exploitation minière tout près des limites du Parc, et sur les mesures palliatives prises à cet égard. En mai 1996, l'Etat partie a informé le Centre des diverse:::: :-nesures de redressement prises. Elles comprennent notamment des programmes à long terme pour atténuer les conséquences pour le Lac de Yellowstone de l'invasion de truites non originaires de ce lac et pour protéger les troupeaux de bisons du Parc l'organisation de réunions publiques pour analyser et améliorer la gestion des flux de visiteurs l'augmentation sélective de certains chapitres du budget du Parc pour en corriger les faiblesses; l'atténuation des effets des réparations et du réalignement des routes ; et la poursuite de la préparation de l'étude d'impact environnemental (EIS) pour le proj et Crown Butte/New World Mine. En ce qui concerne cette dernière, en septembre 1996, le Président des Etats-Unis a publiquement fait part de ses efforts pour parvenir à une solution satisfaisante du problème de l'exploitation minière par une transaction foncière évaluée à 65 millions de dollars, qui devait faire l'objet d'un accord mutuel, afin d'éliminer totalement cette menace potentielle contre Yellowstone.

Le Délégué des Etats-Unis a informé le Comité que des progrès notoires avaient été réalisés depuis l'an dernier, avec le Plan provisoire de gestion des populations de bisons et la création d'un Comité regroupant des agences de l'Etat fédéral et de l'Etat, le Comité du "Greater Yellowstone Brucellos", qui ont permis de faire avancer la recherche et de constituer une autre forme de gestion et un type de recherche sur les truites du lac.

Le Comité (a) a félicité l'Etat partie pour la récente. intervention du Président et pour son initiative pour résoudre le problème de l'exploitation minière de Crown Butte ainsi que pour les mesures prises pour atténuer les autres menaces qui pèsent sur Yellowstone, et (b) a demandé à l'Etat partie de présenter, pour le 15 septembre 1997, les mesures et le programme d'atténuation des menaces qui pourraient être poursuivis, de manière à ce que l'on puisse ou non envisager le retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril.