1.         Temples mégalithiques de Malte (Malte) (C 132ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1980

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/132/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1981-1981)
Montant total approuvé : 1 625 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/132/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

août 1994: mission de l'UNESCO 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/132/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1995

Le Comité avait été informé, lors de sa 18e session, de la situation très préoccupante de ce site : l'écroulement d'un mur du monument et l'exploitation de grandes carrières adjacentes à Mnajdra, le risque d'effondrement d'une partie du temple de Ggantija et le manque général de gardiennage. Par lettre du 6 janvier 1995, le Centre avait transmis aux autorités de Malte les demandes exprimées par le Comité, à savoir que toutes les mesures de sauvegarde soient prises sans délai et leur avait demandé de fournir un rapport détaillé sur les actions menées en ce sens pour le 1er avril.

N'ayant reçu aucune information à la date du 1er avril, le Centre a demandé par lettre du 4 avril à la Délégation permanente de Malte auprès de l'UNESCO de bien vouloir lui faire savoir si des informations lui étaient parvenues directement sur des mesures de sauvegarde.

Action requise

Dans le cas où ces informations ne seraient pas parvenues au Centre à la date de la 19e session du Bureau, celui-ci pourrait souhaiter adopter la position suivante : "Le Bureau exprime aux autorités de Malte ses regrets que les demandes du Comité soient restées à ce jour sans réponse, et insiste pour que les informations demandées soient communiquées au Centre avant le 1er octobre 1995, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse évaluer la situation à sa 19e session et prendre les mesures qui lui paraîtront alors nécessaires.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1995

Le Comité avait été informé, lors de sa 18e session, de la situation très préoccupante de ce site : l'écroulement d'un mur du monument et l'exploitation de grandes carrières adjacentes à Mnajdra, le risque d'effondrement d’une partie du temple de Ggantija et le manque général de gardiennage. Par lettres des 6 janvier et 13 juillet 1995, le Centre avait transmis aux autorités de Malte les demandes exprimées par le Comité, puis le Bureau, de prendre sans délai toutes les mesures de sauvegarde, et de fournir un rapport détaillé.

Par courrier en date du 7 septembre, la Délégation permanente de Malte a transmis au Centre un rapport détaillé du 4 septembre du Directeur du Département des Musées de Malte sur l'ensemble des mesures déjà prises, ou en cours, pour assurer la sauvegarde de ce site.

a) Mnajdra

Après la mise au point avec l'université de Malte et un groupe d'experts des mesures nécessaires pour relever les parties écroulées du Temple et pour préparer un projet d'ensemble pour garantir la stabilité de tous les monuments mégalithiques, des appels d'offre pour les travaux ont été lancés. Ceux-ci devraient commencer prochainement et être achevés en 1996, pour un montant de 120.000 dollars EU. Le Département des Musées a également obtenu l'annulation d'un permis d'exploitation de carrières.

b) Ggantija

Après la mise au point avec l'université de Florence (Italie), des mesures à prendre pour garantir la stabilité structurelle et la préservation du temple, des travaux de sauvegarde à court et long terme, incluant les murs, la protection des sols, les parkings des visiteurs et l'établissement d'une zone tampon doivent être achevés en 1996, pour un montant de 60.000 dollars EU.

c) Hagar Quim

Des travaux d'un montant de 150.000 dollars EU ont déjà commencé en collaboration avec le ministère du Tourisme pour mettre en place un parc archéologique d'Hagar Quim et Mnajdra. Des terrains ont été expropriés et un mur de pierres sèches construit. De nouveaux parkings, suffisamment éloignés et intégrés dans le paysage, sont en cours de construction pour un montant de 180.000 dollars EU. Des projets pour un centre d'accueil des visiteurs sont en cours d'étude.

 

 

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Bureau pourrait souhaiter recommander au Comité d'adopter le texte suivant :

"Le Comité remercie très chaleureusement le Gouvernement de Malte, et en particulier le ministre de la Culture, pour les considérables efforts financiers et humains déployés pour la préservation de ce site du patrimoine mondial, ainsi que le Département des Musées pour son engagement constant et la qualité et le succès de son travail. Il se félicite qu'un plan d'ensemble complet et cohérent soit en cours de réalisation et que ces monuments soient en voie de bénéficier de mesures de préservation à long terme. Il demande aux autorités maltaises de bien vouloir tenir informé le Centre des progrès accomplis, pour le 1er avril 1996."

Décision adoptée: 19 BUR VI.22

Après avoir entendu le rapport du Secrétariat, le Bureau exprime aux autorités de Malte ses regrets que les demandes du Comité soient restées à ce jour sans réponse, et insiste pour que les informations demandées soient communiquées au Centre avant le ler octobre 1995, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse évaluer la situation à sa 19e session et prendre les mesures qui lui paraîtront alors nécessaires.

Décision adoptée: 19 COM VII.C.2.44

VII.44 Temples mégalithiques (Malte) 
           
et Hypogée de Hal Safliéni (Malte)

Le Comité à sa dix-huitième session et le Bureau à sa dix-neuvième session de juillet 1995, avaient été informés de la situation très préoccupante de ces monuments.

Le Secrétariat a informé le Comité que depuis lors, la Délégation permanente de Malte lui avait transmis un rapport détaillé en date du 4 septembre 1995 du Directeur du Département des Musées de Malte sur un ensemble de mesures déjà prises, ou en cours, pour assurer la sauvegarde de ces sites, et indiquant que des crédits importants avaient été alloués par le Gouvernement pour les financer.

Le Comité a remercié très chaleureusement le Gouvernement de Malte, et en particulier le ministre de la Culture, pour les considérables efforts financiers et humains déployés pour la préservation de ces sites pré-historiques et proto-historiques inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, ainsi que le Département des Musées pour son engagement constant et la qualité et le succès de son travail. Il s'est félicité qu'un plan d'ensemble complet et cohérent soit en cours de réalisation et que les temples mégalithiques soient en voie de bénéficier de mesures de préservation à long terme tandis que l' Hypogée de Hal Safliéni pourra être bientôt réouvert au public. Il a invité les autorités maltaises de bien vouloir tenir informé le Centre des progrès accomplis, pour le 1er avril 1996.