1.         Ensemble de monuments de Huê (Viet Nam) (C 678)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/678/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1994-1994)
Montant total approuvé : 128 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/678/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/678/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1995

La 8e session du groupe de travail Hué-UNESCO pour la sauvegarde de Hué s'est tenue en août 1995 à Hué, avec la participation d'un certain nombre de conseillers techniques internationaux, dont le Dr Adul Wichiencharoen, Président du Comité du patrimoine mondial. Un ensemble de recommandations ont été formulées sur une revue des activités réalisées au cours de l'année passée. Parmi les questions évoquées figurait la menace que fait peser sur le site du patrimoine mondial l'urbanisation croissante de Hué qui est en train de devenir rapidement l'une des principales destinations touristiques de l'Asie du Sud-Est. Le groupe de travail a endossé les recommandations de l'Atelier sur la préservation du patrimoine mondial et la planification du développement du tourisme durable pour Hué, organisé en mai 1995 par le Gouvernement en coopération avec le Bureau de l'UNESCO à Bangkok et le Centre du patrimoine mondial, et qui bénéficiait d'une aide financière du PNUD, de l'Agence norvégienne pour le développement (NORAD) et du Programme ordinaire de l'UNESCO.

Les autorités vietnamiennes ont confirmé que les nombreux projets pour l'amélioration du réseau routier et la construction de nouvelles routes n'affecteront pas le site du patrimoine mondial de Huê malgré les nombreuses rumeurs concernant l'amélioration d'une route qui traverserait le site. Le groupe de travail a adopté, entre autres, une recommandation visant à protéger l'intégrité du site et l'ensemble du paysage environnant en redéfinissant les limites de la zone protégée en tant que patrimoine mondial, pour la soumettre finalement au Comité. Il a également adopté la promulgation et l'entrée en vigueur d'une réglementation stricte en matière de construction non seulement pour la Zone I mais aussi pour les Zones II et III constituant la zone tampon.

Le système d'information géographique (GIS) sur les monuments de Huê, mis en place grâce à des contributions au Fonds du patrimoine mondial réservées à cet effet par Soka Gakkai (Japon) et la République de Corée, sera développé pour couvrir toute la province de Thua Thien-Huê aux termes d'un accord de coopération multilatérale et bilatérale conclu avec la Mission gouvernementale française de la DATAR au Viet Nam. L'utilité du GIS en tant qu'outil de gestion et de planification a été largement reconnue et l'on s'attend à ce que la DATAR développe davantage les activités de formation limitées menées par l'UNESCO.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Bureau pourrait vouloir recommander au Comité d'exprimer sa préoccupation au sujet des effets de la modernisation du réseau routier et du développement rapide du tourisme sur le site du patrimoine mondial de Hué et de féliciter le Gouvernement vietnamien pour l'approche de développement intégré qu'il adopte pour traiter les problèmes de sauvegarde et de développement de la région.

Décision adoptée: 19 COM VII.C.2.49

VII.49 Ensemble de monuments de Huê (Viet Nam)

Le Comité a pris note avec satisfaction du rapport du Secrétariat mentionnant les efforts considérables faits par les autorités vietnamiennes pour la conservation de l'Ensemble de monuments de Huê, ainsi que pour les réalisations effectuées par le groupe de travail Huê-UNESCO pour redynamiser la Campagne internationale de sauvegarde de Huê.

Le Secrétariat a présenté un rapport sur la création par les autorités vietnamiennes d'un mécanisme de coordination interministériel pour contrôler et assurer la sauvegarde de Huê. Le Comité a fait siennes les préoccupations des autorités vietnamiennes qui craignent que le développement économique rapide du tourisme et des infrastructures n'aient des conséquences néfastes pour le site.

Le Comité a pris note de l'Atelier sur la préservation du patrimoine mondial et la planification du développement touristique durable pour Huê, initiative stratégique organisée en mai 1995 par le Gouvernement, en coopération avec le Bureau de l'UNESCO à Bangkok et le Centre du patrimoine mondial, et qui bénéficiait d'une aide financière du PNUD, de l'Agence norvégienne pour le développement (NORAD) et du Programme ordinaire de l'UNESCO.

Le Comité a reçu avec satisfaction l'assurance des autorités vietnamiennes, ainsi que l'a annoncé le Secrétariat, que les nombreux projets prévus pour l'amélioration du réseau routier et la construction de nouvelles routes autour et à l'intérieur du site n'affecteront en aucune façon la zone protégée en tant que site du patrimoine mondial.

Le Comité a exprimé sa préoccupation quant aux éventuelles répercussions que pourraient avoir dans l'avenir l'amélioration du réseau routier et le rapide développement du tourisme dans le site du patrimoine mondial de Huê. Il a félicité le Gouvernement vietnamien pour l'approche de développement intégré qu'il adopte pour traiter les problèmes de sauvegarde et de développement dans la région.