1.         Le Taj Mahal (Inde) (C 252)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1983

Critères  (i)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/252/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1986-1994)
Montant total approuvé : 35 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/252/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 158 200 dollars EU dans le cadre du projet UNESCO/Aventis “Préservation du Taj Mahal et d'autres monuments à Agra”

Missions de suivi antérieures

2004 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/252/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2013

Le 1er février 2013, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation qui fait état des progrès accomplis dans la mise en œuvre de la décision 35 COM 7B.67 adoptée par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session. L’État partie indique que l’élaboration d’un plan intégré de gestion pour les biens du patrimoine mondial du Taj Mahal et du Fort d’Agra est en cours et qu’une procédure de consultation a été initiée par le Gouvernement de l’état, le Département du tourisme et le Comité consultatif en charge des sujets liés au patrimoine mondial (Ministère de la culture) afin d’évaluer les problèmes complexes de gestion. L’État partie rapporte également que le plan de gestion pour Fatehpur Sikri est en cours d’élaboration par le Centre d’Études archéologiques indiennes (Archeological Survey of India – ASI).

En outre, l’État partie précise que le portique destiné à la détection de métal et les équipements clôturés destinés aux files d’attente et situés aux entrées est et ouest du Taj Mahal sont provisoires et seront remplacés en temps voulu. L’État partie confirme que le nouveau pont au dessus de la rivière Yamuna, évoqué lors de la 34e session du Comité (2010) a été construit à 2 kilomètres du bien du Taj Mahal. L’État partie a soumis une analyse d’impact visuel du nouveau pont aux termes de laquelle il est clair que le pont n’est pas visible depuis le bien et qu’il n’a pas d’impact visuel sur le bien. L’État partie précise également que l’impact du pont sur le trafic automobile et les déplacements des visiteurs est en préparation dans le cadre d’une évaluation d’impact environnemental commandée par ASI. Enfin, l’État partie fait part d’un projet de musée en cours, situé dans le bâtiment du patrimoine de l’époque moghole à Fatehpur Sikri, et d’une évaluation d’impact patrimonial qui sera entreprise et soumise à examen.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives estiment que les principales préoccupations exprimées par le Comité du patrimoine mondial au sujet de ces trois biens ont été traitées par l’État partie et qu’aucun autre rapport à soumettre au Comité du patrimoine mondial n’est désormais requis. Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives recommandent cependant que le Comité encourage l’État partie à suivre attentivement les activités menées dans l’enceinte des biens, à communiquer des informations sur les limites et les zones tampons et à soumettre au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, des exemplaires du plan de gestion intégré pour les trois biens, comprenant une stratégie globale de gestion des visites qui intègre la gestion du trafic routier au Taj Mahal et au Fort d’Agra, du plan de gestion spécifique à Fatehpur Sikri ainsi que de l’évaluation d’impact patrimonial du projet de nouveau musée. 

Décision adoptée: 37 COM 7 B.103

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-13/37.COM/7B.Add,

2.  Rappelant les décisions 34 COM 8B.6, 35 COM 7B.42, 35 COM 7B.63, 35 COM 7B.67, 35 COM 7B.68, 35 COM 7B.69, 35 COM 7B.73, 35 COM 7B.88, 35 COM 7B.94, 35 COM 7B.98, 35 COM 7B.102, 35 COM 7B.106, 35 COM 7B.109, 35 COM 7B.122, 35 COM 7B.127, 35 COM 7B.128, 35 COM 7B.131 et 35 COM 7B.133 ,adoptées respectivement à ses 34e (Brasilia, 2010) et 35e (UNESCO, 2011) sessions,

3.  Prend note avec satisfaction des mesures prises par les États parties concernés pour répondre à ses demandes antérieures visant à atténuer les menaces qui pèsent sur la valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial suivants:

4.  Encourage les États parties concernés à poursuivre leurs efforts visant à assurer la conservation des biens du patrimoine mondial ;

5.  Rappelle aux États parties concernés d'informer le Centre du patrimoine mondial en temps utile de tout projet de développement majeur qui pourrait nuire à la valeur universelle exceptionnelle d'un bien, avant tout engagement irréversible, conformément au Paragraphe 172 des Orientations .