1.         Sanctuaire de faune de Manas (Inde) (N 338)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1985

Critères  (vii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1992-2011

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/338/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/338/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/338/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1994

Le Comité, â sa dernière session, a rappelé que le site avait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992 et que, par suite de l'instabilité de la situation politique, les autorités indiennes n'avaient pu présenter de rapport. Le Comité a donc demandé que l'on utilise toutes les voies diplomatiques pour faire part de ses préoccupations. A la suite de ces efforts, le Centre du patrimoine mondial a reçu un rapport de situation daté du 26 janvier 1994, provenant du gouvernement indien, qui indique que les autorités de l'Assam ont envoyé des membres de la police armée ainsi que des toutes nouvelles Forces de protection de l'Assam pour protéger cette zone. Le gouvernement de l'Assam étudie activement les moyens de renforcer encore ces Forces de protection. Toutefois,en dépit de ces assurances, la presse continue â faire état d'une grave instabilité et de délits continuels de braconnage dans cette zone.

======================
Rapport préparé par l'ICUN
(Version française non disponible)

  1. PROPERTY: MANAS NATIONAL PARK (India)
  2. DATE INSCRIBED AND CRITERIA: 1985. ii. iii, iv; 1992 - World Heritage in Danger
  3. TECHNICAL ASSISTANCE FROM WORLD HERITAGE FUND: None
  4. CONDITION OF PROPERTY:

Since the last Committee meeting three news reports and one report from the Assam Forest Department fall cited below) confirm that the situation continues to deteriorate. Almost one third (22) of the parks remaining rhinos, were poached in 1993. The Bodo rebellion is still hampering management efforts and only a part of the area is considered safe. The Assam Forest Department is providing a group of elite commandos who will be trained and provided with modern weapons. This will not solve the problem with the local communities around the park but is one necessary step. WWF-India as well as the Forest Department are planning various activities but the security situation still does not allow resolution of the problem.

5.   EVALUATION:

The Government of India has acknowledged the letter of concern sent by the World Heritage Centre but has not proposed any corrective measures or any cooperative action with the State Government. The conservation status of the park thus has not improved but it is likely not yet beyond hope. Both WWF-India and the Swaminathan Foundation are hoping to assist in monitoring the situation.

6.   SUGGESTED ACTION BY THE WORLD HERITAGE BUREAU: The Bureau has few options but it could:

7.   REFERENCES:

Note: Further background on problems in the site are contained in ten IUCN monitoring reports beginning in June, 1989.

 

Action requise

Le Bureau pourrait vouloir maintenir le statut de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1994

A sa 18e session, le Bureau du patrimoine mondial a pris note de la réponse du Gouvernement indien concernant le Sanctuaire de faune de Manas. Le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992. Le Bureau a soutenu la proposition d'une assistance internationale, à condition que cela fasse l'objet d'une demande officielle de la part du Gouvernement indien. Aucune demande n'a été soumise jusqu'ici.

Le Centre est informé de l'action menée par deux organisations non gouvernementales, le WWF-Inde et la Swaminathan Foundation, qui ont déjà demandé un rapport sur l'état de ce site, rapport attendu prochainement. Par ailleurs, le WWF-Inde a exprimé son intérêt pour la préparation d'un rapport sur l'état de conservation du site du patrimoine mondial de Kaziranga et l'établissement d'un suivi systématique.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Il est recommandé de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 18 COM IX

Sanctuaire de faune de Manas (Inde)

A sa 18e session, le Bureau du patrimoine mondial a pris note de la réponse du gouvernement indien concernant le Sanctuaire de faune de Manas qui a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992.

Le Comité a été informé que le Secrétariat a reçu un rapport sur l'état du site du WWF-Inde qui soulignait la situation critique de la région. De plus, le Gouvernement indien a exprimé son intérêt de participer à une mission conjointe sur le site d'un membre du Centre du patrimoine mondial et des ONGs locales.

Le Comité a félicité les autorités indiennes pour cette initiative et recommandé que cette mission soit entreprise dès que les conditions le permettront. Le Comité a décidé de maintenir le Sanctuaire de faune de Manas sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

Décision adoptée: 18 BUR VI.B

Le Bureau a noté que le gouvernement indien avait enfin répondu, par une lettre datée du 24 janvier 1994, à l'inquiétude manifestée par le Comité du patrimoine mondial et par le Bureau. Toutefois, le Bureau s'est inquiété au sujet de la gestion du site, de la recrudescence du braconnage et du déclin continu de ce site du patrimoine mondial en péril. Il a donc (a) soutenu la proposition de l'UICN de fournir une assistance internationale d'un montant de 20.000 $EU du Fonds du patrimoine mondial, à condition que cela fasse l'objet d'une demande officielle du gouvernement indien, et (b) demandé au Centre et à l'UICN detravailler en étroite collaboration avec deux organisations non gouvernementales, le WWF-Inde et la Swaminathan Foundation, afin d'obtenir un rapport de suivi détaillé sur l'état de conservation de ce site menacé.