1.         Parc national de Durmitor (Monténégro) (N 100bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1980

Critères  (vii)(viii)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/100/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1981-1988)
Montant total approuvé : 117 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/100/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/100/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1993

Le Comité a noté, lors de sa dernière session, que les autorités responsables de la gestion de ce site sont d'avis que le projet de construction d'un barrage hydroélectrique sur la rivère Tara et la pollution de cette rivière par une grande usine d'asphalte située en amont de la rivière, avaient des impacts minimes sur la conservation du parc de Durmitor. Le Comité a noté avec satisfaction que, conformément aux recommandations faites par le Bureau à sa seizième session, les autorités du Montenegro ont demandé l'envoi d'une mission conjointe UNESCO/UICN sur le site et ont promis de fournir un rapport sur l'avancement du projet de construction du barrage et les problèmes de pollution. Le Comité s'est également montré préoccupé par les récents rapports sur la menace que cause le barrage adjacent à la rivière Tara qui, en cas de rupture, pourrait déverser d'importants volumes de matières toxiques dans la rivière. Conformément aux voeux du Comité, le Centre a pris contact avec le Représentant résident du PNUD en Autriche qui est également le Coordonnateur pour la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Macédoine et le Montenegro, pour organiser une mission en mai/juin 1993 sur ce site au moment où les conditions climatiques seront les meilleures. Il sera fait rapport à la dix-septième session du Bureau sur l'organisation de cette mission.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1993

Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session, a noté que les autorités responsables de la gestion de ce site maintenaient que le projet de barrage hydroélectrique sur la rivière Tara et la pollution de cette rivière par une grande usine d'asphalte située en amont avaient des impacts minimes sur la conservation du Parc de Durmitor. Le Bureau a reconnu le fait que les autorités du Montenegro avaient invité une mission conjointe UNESCO/UICN à se rendre sur le site et que cette mission devrait s'effectuer dès que possible afin d'assurer la conservation de ce site du patrimoine mondial.

Selon la Résolution 757 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO ne peut toujours pas procéder à l'organisation de la mission UNESCO/UICN au Parc national de Durmitor.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 17 BUR VIII.2

Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session, a noté que les autorités responsables de la gestion de ce site maintenaient que le projet de barrage hydroélectrique sur la rivière Tara et la pollution de cette rivière par une grande usine d'asphalte située en amont avaient des impacts minimes sur la conservation du parc de Durmitor. Le Bureau a reconnu le fait que les autorités du Montenegro avaient invité une mission conjointe UNESCO/UICN à se rendre sur le site et que cette mission devrait s'effectuer dès que possible afin d'assurer la conservation de ce site du patrimoine mondial. Cependant, le Bureau a noté qu'étant donné la situation conflictuelle sur le territoire de l'ex-Yougoslavie, et l'obligation pour l'UNESCO de se conformer à la Résolution 757 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO ne pouvait pas s'occuper de l'organisation de la mission conjointe UNESCO/UICN au Parc national de Durmitor. Le Bureau a donc exprimé l'espoir que la situation allait bientôt changer et que le Centre du patrimoine mondial pourrait commencer à organiser cette mission.