1.         Parc national des Everglades (États-Unis d'Amérique) (N 76)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (viii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1993-2007, 2010-présent

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/76/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/76/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/76/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1993

Le Bureau a noté que les dommages causés par l'ouragan Andrew avaient eu de nombreux impacts sur l'écologie des Everglades et que le site a été mentionné dans le "Rapport de Montreux", l'équivalent d'une "Liste des périls" aux termes de la Convention de Ramsar. Un rapport de suivi sur les Everglades, soumis à la Conférence de Ramsar au Japon, du 9 au 16 juin 1993, devrait pouvoir servir de point de départ à la préparation d'un rapport sur l'état de conservation des Everglades, cependant, à l'heure actuelle, le Centre du patrimoine mondial n'a toujours pas reçu ce rapport.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 17 BUR VIII.2

Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session, a été informé des dommages causés par l'ouragan Andrew qui a dévasté le 24 août 1992 de très grandes zones de ce site du patrimoine mondial. Le Bureau a noté que les dommages causés par l'ouragan Andrew a eu de nombreux impacts sur l'écologie des Evergiades et que le site a été mentionné dans le "Rapport de Montreux", l'équivalent d'une "Liste des périls" aux termes de la Convention de Ramsar. Le représentant de l'UICN a informé le Bureau que les problèmes de conservation des Evergiades avaient fait l'objet de nombreux articles et qu'un rapport de suivi des Everglades, soumis à la Conférence de Ramsar au Japon, du 6 au 9 juin 1993, pouvait servir de point de départ à la préparation d'un rapport sur l'état de conservation des Evergiades pour la prochaine session du Comité. Le Bureau a reconnu qu'étant donné le nombre d'organismes, à différents niveaux gouvernementaux, qui étaient concernés par la conservation des Everglades, un rapport sur l'état de conservation de ce bien du patrimoine mondial pourrait peut-être inclure son inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril parmi ses recommandations. Le Bureau a demandé à l'UICN de préparer un rapport sur l'état de conservation des Everglades pour soumission à la dix-septième session du Comité et a noté que l'UICN avait demandé une allocation supplémentaire pour réduire les frais. Le délégué des Etats-Unis d'Amérique s'est déclaré en faveur de la préparation d'un tel document, étant donné qu'il donnerait une dimension internationale et mondiale à la conservation des Evergiades et il a assuré le Bureau de la coopération de son gouvernement dans la préparation de ce rapport.

Décision adoptée: 17 COM X

Parc national des Everglades (Etats-Unis d'Amérique)

Les dommages causés au site par l'ouragan Andrew, le 24 août 1992, avaient fait l'objet d'une discussion lors de la seizième session du Comité. La dix-septième session du Bureau a débattu de ses impacts écologiques et l'UICN a informé le Comité qu'elle n'avait pas pu réaliser de mission sur le site.

La délégation des Etats-Unis a informé le Comité que le directeur du Parc national des Everglades était présent et serait heureux de présenter un rapport. Le directeur du Parc a indiqué que nombre de menaces qui pèsent aujourd'hui sur le Parc existaient déjà lors de l'inscription du site en 1979, notamment les altérations du régime hydrologique et les impacts de la croissance urbaine des zones adjacentes au Parc. Depuis l'inscription, la situation a été aggravée par de nouvelles menaces, tant naturelles que consécutives à l'action de l'homme, comme la pollution croissante causée par l'agriculture, la réduction du niveau des eaux sous l'effet du contrôle des inondations, ainsi que la contamination des poissons et de la faune sauvage par le mercure. Par ailleurs, la baie de la Floride a subi une dramatique détérioration écologique et de nombreux dégâts ont été causés par l'ouragan Andrew. Pour faire face à cette situation, le gouvernement a lancé d'importantes actions au cours de ces dernières années et les mesures juridiques et négociations entreprises pour résoudre le problème de la pollution ont presque obtenu le résultat escompté. Le Parc a été agrandi par l'adjonction de 107.000 acres (environ 43.300 ha), ceci afin d'assurer la protection des terrains situés dans sa partie nord-est. De même, des modifications structurelles du régime de gestion des eaux sont en cours d'exécution, afin de rétablir le niveau hydrologique dans cette partie du Parc. Des expériences se poursuivent en vue d'optimiser le service d'approvisionnement en eau.

Le gouvernement a fourni la somme de 4,5 millions de dollars EU pour les activités de suivi et de recherche, et a augmenté sensiblement le financement d'autres aspects de la gestion. Les autorités se sont engagées à faire appliquer de nouvelles mesures importantes et à long terme dans le domaine de la restauration par la gestion de l'écosystème de toute la région sud de la Floride. La poursuite de cet objectif a rassemblé tous les organismes fédéraux compétents dans une action conjointe, à laquelle doivent participer prochainement les autorités régionales et locales.

Pour conclure, le rapport signale néanmoins que les résultats de ces efforts ne sont nullement assurés, bien qu'il y ait quelques perspectives de succès. Sur l'invitation de la Présidente, l'UICN s'est déclarée d'accord avec le rapport, et a suggéré que le Parc national des Everglades présentait des conditions justifiant son inscription sur la Liste du patrimoine en péril.

A l'issue d'une discussion approfondie, le Comité a accepté d'inscrire le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et a demandé au Centre de prendre contact avec les autorités compétentes. Le Comité a pris note de l'étendue des recherches et des actions en cours pour atténuer l'effet des dangers qui menacent le Parc national des Everglades. De plus, le Comité a félicité le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique de ces nouvelles initiatives et a exprimé son souhait de voir se poursuivre les efforts susceptibles de rétablir l'équilibre écologique du Parc. L'UICN a été invitée à assurer le suivi et a faire l'évaluation des efforts de restauration.

 

Décision adoptée: 17 COM XI

Parc national des Everglades (Etats-Unis d'Amérique)

Les considérations et recommandations du Comité concernant l'état de conservation de ce site figurent au point X.2 du présent rapport.