1.         Parc national Plitvice (Croatie) (N 98bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (vii)(viii)(ix)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1992-1997

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/98/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/98/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/98/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1991

Le Bureau s'est déclaré préoccupé du fait que les troubles civils survenus dans la région avaient contraint le personnel à abandonner le parc et que l'absence de toute supervision sur le site laissait libre cours à la destruction de forêts et d'installations, à la chasse aux ours et à la pêche à la dynamite. Le Bureau a prié le Secrétariat de transmettre ses préoccupations aux autorités yougoslaves, en insistant pour qu'elles trouvent rapidement une solution au problème. Il a également suggéré, si la situation de la région s'améliorait à bref délai, de proposer aux autorités yougoslaves d'inviter une mission conjointe UICN/UNESCO à évaluer l'état de conservation du parc. Ces recommandations du Bureau ont été transmises à la Délégation permanente de la Yougoslavie auprès de l'UNESCO par lettre du 13 août 1991. 

La Délégation Yougoslave à la Conférence Générale de l'UNESCO a fait savoir au Secrétariat que la situation dans la région ne permettait pas d'obtenir d'information fiable sur l'état de conservation de ce bien. La Délégation permanente de Yougoslavie a informé le Secrétariat que le Vice-Président de Yougoslavie avait annoncé au Parlement yougoslave qu'une mission de l'UNESCO serait la bienvenue dans son pays. Une telle mission sera organisée dès que possible. Le Directeur Général a envoyé son représentant personnel en Yougoslavie.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 15 BUR VI.48

Le Bureau s'est déclaré préoccupé du fait que les troubles civils survenus dans la région avaient contraint le personnel à abandonner le parc et que l'absence de toute surveillance du site laissait libre cours à la destruction de forêts et d'installations, à la chasse aux ours et à la pêche à la dynamite. Le Bureau a prié le Secrétariat de transmettre ses préoccupations aux autorités yougoslaves, en insistant pour qu'elles trouvent rapidement une solution au problème. Il a également suggéré, si la situation de la région s'améliorait à bref délai, de proposer aux autorités yougoslaves d'inviter une mission conjointe UICN/UNESCO à évaluer l'état de conservation du parc. Les conclusions de cette mission, si celle-ci pouvait avoir lieu avant la prochaine session du Comité, devraient être communiquées à ce dernier.

Décision adoptée: 15 COM VIII

Parc national de Plitvicka (Yougoslavie)

Le Comité a exprimé son profond regret et sa grande préoccupation en ce qui concerne les effets que les troubles civils dans le pays avaient sur l'état de conservation de ce bien. Le parc a été abandonné par son personnel et il n'y a aucun contrôle des activités à l'intérieur du parc. Le Comité s'est joint aux différents appels lancés par le Directeur général de l'UNESCO pour la paix dans cette région et a exprimé l'espoir que les conditions redeviendraient bientôt normales, afin de permettre à une mission conjointe UNESCO-­UICN d'évaluer les dommages et de planifier un programme de réhabilitation.