1.         Parc national de Pirin (Bulgarie) (N 225bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1983

Critères  (vii)(viii)(ix)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/225/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/225/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Construction d'un hôtel et d'une station de ski (problème résolu)

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/225/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1991

Le Bureau a noté avec satisfaction qu'une extension importante du site était à l'étude par les autorités bulgares. Le Bureau a également pris note des observations du représentant de l'UICN, selon lequel il y avait le potentiel pour établir un site transfrontière avec la Grèce en englobant les zones du territoire grec adjacentes au Parc de Pirin.

Les recommandations du Bureau ont été transmises aux délégations permanentes auprès de l'UNESCO de la Bulgarie et de la Grèce. La délégation de la Grèce a pris contact avec le Secrétariat pour avoir des informations sur des exemples de sites transfrontières déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. La délégation bulgare a fait part de son intérêt de consulter l'UICN afin d'étudier en détail les implications de l'établissement d'un site de ce type.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 15 BUR VI.29

Le Bureau a noté avec satisfaction qu'une extension importante du site, visant à y englober une vaste zone des monts Rhodope, était actuellement à l'étude. Le Bureau a tenu à encourager les autorités bulgares à mettre en oeuvre ce projet et à envisager de soumettre une demande d'inscription révisée couvrant cette expansion du site. Le Bureau a également pris note des observations du représentant de l'UICN, selon lequel la création d'un site transfrontière avec la Grèce, englobant des zones du territoire grec adjacentes au parc de Pirin, ouvrait des perspectives extrêmement prometteuses. Ce parc transfrontière, s'il voyait le jour, constituerait l'une des aires naturelles les plus sauvages et les plus remarquables d'Europe.

Décision adoptée: 15 COM VIII

Parc national de Pirin (Bulgarie)

Le Comité a noté qu'une extension importante de ce site était étudiée par les autorités bulgares pour y inclure la zone des monts Rhodopes et il a reconnu la possibilité d'établir un site transfrontalier avec la Grèce, qui pourrait constituer l'un des sites les plus exceptionnels d'Europe. Le Comité a souhaité encourager les autorités bulgares à poursuivre leurs efforts en vue de l'extension du Parc national de Pirin et à présenter une proposition d'extension révisée du site. Le Comité a aussi demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités grecques afin de demander leur avis sur la possibilité d'établir un site transfrontalier.