1.         Tropiques humides de Queensland (Australie) (N 486)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1988

Critères  (vii)(viii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/486/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/486/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/486/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1991

Le Bureau a noté que, bien qu'une agence ait été crée pour la gestion de ce site, le Directeur et le personnel n'avaient été nommés que récemment. Le processus de planification de la gestion avait subi des retards et aucun crédit supplémentaire n'avait été prévu pour les activités de gestion sur le terrain.

Le Bureau s'est également montré préoccupé du rythme de développement du tourisme et d'un projet de centrale hydro-électrique qui pourrait avoir une incidence sur le site. Le Bureau a en conséquence prié les autorités australiennes de fournir des compléments d'information sur ces problèmes de façon à permettre à l'UICN de faire rapport à la prochaine session du Comité.

Conformément à cette recommandation, les autorités australiennes ont fourni, par lettre du 3 octobre 1991, des clarifications sur les questions soulevées par le Bureau. Ces informations ont été transmises à l'UICN qui en tiendra compte dans son rapport au Comité.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 15 BUR VI.27

Le Bureau a rappelé que le Comité, lorsqu'il avait inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial en 1988, avait demandé à l'UICN de soumettre en 1991 un rapport sur la mise en place d'un régime de gestion efficace. Il a noté qu'une agence de gestion avait bien été créée, mais que son directeur et son personnel n'avaient été que récemment nommés, que le processus de planification de la gestion souffrait de retards et qu'aucun crédit supplémentaire n'avait été prévu pour les activités de gestion sur le terrain. Le Bureau s'est en outre montré préoccupé du rythme de développement du tourisme et d'un projet de centrale hydraulique qui pourrait avoir une incidence sur le site. Il a prié les autorités australiennes de fournir à l'UICN des compléments d'information sur ces problèmes de manière que celle-ci puisse en tenir compte dans son rapport au Comité à sa session de décembre 1991.

Décision adoptée: 15 COM VIII

Tropiques humides de Queensland (Australie)

Lorsque ce bien avait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1988, le Comité avait chargé l'UICN de faire rapport en 1991 sur son état de conservation. Le Comité a noté que l'UICN avait rassemblé quelques informations, mais, à la demande du représentant de l'UICN, a différé la soumission d'un rapport de suivi à 1992, afin de tenir compte des résultats d'une visite sur le terrain l'année prochaine.