1.         Parc national de Kakadu (Australie) (C/N 147quater)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1981

Critères  (i)(vi)(vii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/147/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/147/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Projets d'exploitation minière; Limites proposées lors de l'inscription du bien insuffisantes

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/147/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1991

Le Bureau a noté avec satisfaction que le Cabinet australien avait décidé de ne pas autoriser d'exploitation minière à Coronation Hill, localité située dans une zone dont il est envisagé de proposer l'incorporation à ce site du patrimoine mondial dans le cadre de la phase III de son extension. Dans la mesure où l'extension proposée dépasserait largement 10% de la surface initiale du bien, le Bureau a recommandé que l'extension proposée soit considérée comme une nouvelle proposition. Les autorités australiennes ont, en conséquence, proposé l'inscription du Parc national du Kakadu dans son ensemble, y compris une re-proposition des phases I et II qui sont déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, et la phase III, correspondant à l'extension du site.

Cette proposition a déjà été transmise à l'UICN et à l'ICOMOS pour évaluation.  

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives

Néant

Décision adoptée: 15 BUR VI.26

Le Bureau a noté avec satisfaction que le Cabinet australien avait décidé de ne pas autoriser d'exploitation minière à Coronation Hill, localité située dans une zone dont il est envisagé de proposer l'incorporation à ce site du patrimoine mondial dans le cadre de la phase III de son extension. L'observateur australien a signalé au Bureau que la phase III envisagée accroîtrait d'encore 6.000 km2 environ la superficie du parc national et a demandé si, pour cette nouvelle extension, il y avait lieu de suivre la procédure fixée pour les nouvelles propositions d'inscription. Le Bureau a rappelé que les propositions présentées à l'occasion des phases I et II concernaient chacune une surface du même ordre de grandeur. Le Bureau, notant que l'extension proposée augmenterait d'un tiers environ la superficie du site et que la proposition initiale de 1981 s'en trouvait sensiblement modifiée, a informé l'observateur australien que celle-ci serait considérée comme une nouvelle proposition d'inscription.