1.         Palais et parc de Versailles (France) (C 83bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(ii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/83/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/83/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/83/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1989

Le délégué du Canada a fait part au Comité de ses inquiétudes en découvrant les coupes pratiquées au cours de l'hiver dernier dans le parc de Versailles inscrit, ainsi que le Château, sur la Liste du patrimoine mondial.

Il a attiré l'attention du Comité sur le danger qu'il y avait à dissocier les responsabilités de conservation du patrimoine culturel et du patrimoine naturel, s'agissant d'un bien où l'équilibre entre les architectures et les végétations est fondamental.

L'ICOMOS partageait ces inquiétudes et pensait que la mise en oeuvre d'un plan de régénération inapplicable à un parc historique protégé risquait de priver Versailles de ses caractéristiques essentielles pour une période de près d'un siècle.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 13 COM IX.21

21. Un délégué a fait part au Comité de ses inquiétudes en découvrant les coupes pratiquées au cours de l'hiver dernier dans le parc ce Versailles inscrit, ainsi que le Château, sur la Liste du patrimoine mondial. Il a attiré l'attention du Comité sur le danger qu'il y avait à dissocier les responsabilités de conservation du patrimoine culturel et du patrimoine naturel, s'agissant d'un bien où l'équilibre entre les architectures et les végétations est fondamental. L'ICOMOS partageait ces inquiétudes et pensait que la mise en œuvre d'un plan de régénération inapplicable à un parc historique protégé risquait de priver Versailles de ses caractéristiques essentielles pour une période de près d'un siècle.