1.         Parc national de Manú (Pérou) (N 402bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1987

Critères  (ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/402/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1987-1988)
Montant total approuvé : 40 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/402/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/402/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1988

Du gaz naturel pouvant faire l'objet d'une exploitation commerciale avait été découvert près du Parc et une exploitation complémentaire était imminente. Ces travaux amèneraient sur les lieux de nombreux ouvriers et des établissements près de la frontière occidentale du parc et pourraient mener à des empiètements sur le parc et à des problèmes connexes. Le Bureau a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités péruviennes pour obtenir des informations supplémentaires.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1988

Shell Petroleum et Petroperu ont découvert à proximité du parc un gisement de gaz naturel commercialement exploitable, ce qui va donner lieu à une prospection à grande échelle.

Les routes d'accès et le gazoduc amèneront de nombreux ouvriers et colons à s'installer près de la limite occidentale du site, actuellement dépourvue de poste de garde.

Une lettre devrait être envoyée au siège de la Royal Dutch Shell ainsi qu'aux autorités péruviennes pour demander des précisions à ce sujet.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 12 BUR VII.14

14. Le représentant de l'UICN a présenté un rapport sur l'état de conservation de trois sites naturels, dont deux sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

Parc national de Manu (Pérou) : Du gaz naturel pouvant faire l'objet d'une exploitation commerciale avait été découvert près du Parc et une exploitation complémentaire était imminente. Ces travaux amèneraient sur les lieux de nombreux ouvriers et des établissements près de la frontière occidentale du parc et pourraient mener à des empiètements sur le parc et à des problèmes connexes. Le Bureau a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités péruviennes pour obtenir des informations supplémentaires.

Parc national du Djoudj (Sénégal) : L'arrivée de l'eau au parc, qui avait été modifiée par la construction d'un barrage, était désormais assurée grâce à une écluseconstruite avec l'appui du Fonds du patrimoine mondial. Un plan de gestion était également en préparation à l'aide de fonds du WWF. Bien que la gestion de ce site nécessite encore des améliorations, le Bureau a estimé que les principales menaces étaient prises en compte et il a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités sénégalaises dans le but de retirer ce bien de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Zone de conservation de Ngorongoro (Tanzanie) : La situation générale de ce site s'était sérieusement améliorée. De l'équipement avait été fourni grâce au Fonds du patrimoine mondial et l'UICN s'occupait actuellement de renforcer les activités concernant la gestion, le développement du site et la formation, avec le Ministère des ressources naturelles et du tourisme. Le Bureau a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités tanzaniennes afin de retirer ce site de la Liste du patrimoine mondial en péril.