1.         Zone de conservation de Ngorongoro (République-Unie de Tanzanie) (C/N 39bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (iv)(vii)(viii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1984-1989

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/39/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1979-1988)
Montant total approuvé : 158 850 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/39/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Imperfection de la gestion

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/39/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1988

La situation générale de ce site s'était sérieusement améliorée. De l'équipement avait été fourni grâce au Fonds du patrimoine mondial et l'UICN s'occupait actuellement de renforcer les activités concernant la gestion, le développement du site et la formation, avec le Ministère des ressources naturelles et du tourisme. Le Bureau a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités tanzaniennes afin de retirer ce site de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1988

L'attention du Comité a tout d'abord été attirée sur le fait que les autorités tanzaniennes ont demandé par lettre du 27 septembre 1988 que la Zone de conservation de Ngorongoro soit maintenue sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

-----------------------------

Les facteurs qui menaçaient l'intégrité de ce bien ont été en grande partie écartés. Un équipement a été mis à disposition par le Fonds du patrimoine mondial et l'UICN participe, avec le ministère des Ressources naturelles et du Tourisme, au renforcement des activités de politique, de planification et de formation.

Des mesures visant à rayer ce site de la Liste des biens du patrimoine mondial en péril ont été entamées.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives

Néant

Décision adoptée: 12 BUR VII.14

14. Le représentant de l'UICN a présenté un rapport sur l'état de conservation de trois sites naturels, dont deux sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

Parc national de Manu (Pérou) : Du gaz naturel pouvant faire l'objet d'une exploitation commerciale avait été découvert près du Parc et une exploitation complémentaire était imminente. Ces travaux amèneraient sur les lieux de nombreux ouvriers et des établissements près de la frontière occidentale du parc et pourraient mener à des empiètements sur le parc et à des problèmes connexes. Le Bureau a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités péruviennes pour obtenir des informations supplémentaires.

Parc national du Djoudj (Sénégal) : L'arrivée de l'eau au parc, qui avait été modifiée par la construction d'un barrage, était désormais assurée grâce à une écluseconstruite avec l'appui du Fonds du patrimoine mondial. Un plan de gestion était également en préparation à l'aide de fonds du WWF. Bien que la gestion de ce site nécessite encore des améliorations, le Bureau a estimé que les principales menaces étaient prises en compte et il a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités sénégalaises dans le but de retirer ce bien de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Zone de conservation de Ngorongoro (Tanzanie) : La situation générale de ce site s'était sérieusement améliorée. De l'équipement avait été fourni grâce au Fonds du patrimoine mondial et l'UICN s'occupait actuellement de renforcer les activités concernant la gestion, le développement du site et la formation, avec le Ministère des ressources naturelles et du tourisme. Le Bureau a demandé au Secrétariat de prendre contact avec les autorités tanzaniennes afin de retirer ce site de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 12 COM X.A

1) Zone de conservation de Ngorongoro (Tanzanie)

Le Comité a été heureux d'apprendre que l'état de conservation de ce bien s'était considérablement amélioré. Toutefois, les autorités de Tanzanie ont demandé qu'il soit maintenu sur la Liste du patrimoine mondial en péril, surtout en vue du danger de braconnage qui persiste. Le Comité a accepté de maintenir ce bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril, mais a exprimé le vœu qu'il puisse en être retiré en 1989.

 

Décision adoptée: 12 COM XIII.58-59

58. Le Comité a noté que le Bureau avait étudié en détail les demandes présentées dans le document SC-88/CONF.001/6 et 6 Add. Il a noté que le Secrétariat avait reçu un certain nombre de modifications pour certaines demandes depuis que ce document avait été préparé. Le Comité a également noté que les demandes émanant de l'Algérie, de l'Equateur, du Sri Lanka et du Zaïre avaient déjà été recommandées pour approbation par le précédent Bureau à sa douzième session en juin 1988.

59. Conformément à la procédure figurant dans les Orientations adoptées par le Comité (WHC/2 révisé, décembre 1988) concernant l'approbation des demandes d'assistance internationale, le Comité a approuvé les demandes suivantes :

 

A Coopération technique


1) Tassili N'Ajjer (Algérie)

Equipement et contribution financière pour améliorer les services destinés aux visiteurs et la protection du patrimoine culturel et naturel. 53.000 $

 

2) Sao Miguel das Missoes (Brésil)

Contribution financière pour l'inventaire de la documentation relative au site. 10.000 $

 

3) Talamanca- La Amistad (Costa Rica)

Equipement et contribution financière pour renforcer la conservation de la partie située sur la côte Pacifique du site. 30.000 $

 

4) Iles Galapagos (Equateur)

Achat de deux bateaux pour renforcer la protection du site. 54.000 $

 

5) Temple d'Apollon Epikourios à Bassae (Grèce)

Achat d'un système portable de surveillance des micro-séismes (destiné aussi à être utilisé sur d'autres biens grecs du patrimoine mondial). 30.000 $

 

6) Fort de Bahla (Oman)

Contribution financière à des travaux de sauvegarde du bien et à des activités de formation. 50.000 $

 

7) Anuradhapura - Polonnaruva et Sigiriya (Sri Lanka)

Equipement pour la conservation et la restauration des monuments (voir également formation ci-dessous). 25.500 $

 

8) Zone de conservation de Nqoronqoro (Ré,. Unie de Tanzanie)

Deux véhicules (un camion-benne et une voiture à quatre roues motrices) pour renforcer les mesures anti-braconnage. 50.000 $

 

9) Parc national de Durmitor (Yougoslavie)

Achat d'équipement pour rechercher les causes du déclin de la taille des populations de certaines espèces d'oiseaux et le dépérissement des arbres. (N.B. Il est recommandé aux autorités yougoslaves d'entreprendre ces travaux, en tant que de besoin, en coopération avec l'OMM pour ce qui concerne la recherche sur les polluants atmosphériques. Après les travaux menés à Durmitor, les autorités yougoslaves devraient s'efforcer de mettre à disposition d'autres biens du patrimoine mondial de la région l'équipement spécialisé acheté avec le Fonds. Il est enfin demandé aux autorités yougoslaves de fournir un rapport à l'UICN sur l'utilisation de l'équipement de recherche fourni par le Fonds pour ce projet). 38.000 $

 

10) Parc national de la Garamba (Zaïre)

Achat de deux véhicules pour poursuivre les activités menées par le consortium WWF/Société zoologique de Francfort/Patrimoine mondial pour lutter contre le braconnage. 50.000 $

 

11) Parc national des Virunga (Zaïre)

Equipement pour améliorer les mesures de protection dans le Parc. 40.000 $


TOTAL 430.500 $

 


B. Activités de formation

 

Sri Lanka

Composante formation de la demande de coopération technique concernant le Triangle culturel (voir n° 7 ci-dessus). 33.500 $

Cours international sur la technologie et la conservation de la pierre (ICCROM)

Contribution financière pour couvrir les coûts de participation de boursiers de pays en voie de développement qui sont Etats parties à la Convention. 37.500 $

 

TOTAL 71.000 $