1.         Zone de conservation de Ngorongoro (République-Unie de Tanzanie) (C/N 39bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (iv)(vii)(viii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1984-1989

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/39/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1979-1987)
Montant total approuvé : 98 850 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/39/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Imperfections dans la gestion

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/39/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1987

Le soutien financier octroyé par le Fonds du patrimoine mondial pour l'achat d'équipements est arrivé et a été immédiatement utilisé.

L'UICN a pu elle aussi s'assurer de moyens financiers lui permettant d'effectuer, avec l'Autorité et le Ministère des ressources naturelles et du Tourisme, une évaluation de l'aménagement du territoire et une étude de la politique à mener en la matière dans la région.

L'UICN a, par ailleurs, contribué à organiser un programme d'échange technique entre la RNC et la Commission des paysages (Countryside Commission) du Royaume-Uni. Une réunion aura lieu au début de 1988; une recommandation sur sa situation sera alors faite.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives

Les perspectives de retrait de ce bien de la liste du patrimoine mondial en péril s'améliorent.

Décision adoptée: 11 COM VIII.17

17. Le Comité a noté avec satisfaction que la situation s'était considérablement améliorée au cours de l'année dans deux des sites naturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril, à savoir le Parc national des oiseaux du Djoudj (Sénégal) et la zone de conservation de Ngorongoro (Tanzanie), et que l'UICN proposerait que ces deux sites soient retirés de la Liste du patrimoine mondial en péril d'ici deux ans. La situation dans le Parc natio­nal de la Garamba (Zaïre) s'était également améliorée mais restait préoccupante.