1.         Atoll d'Aldabra (Seychelles) (N 185)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1982

Critères  (vii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/185/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1982-1986)
Montant total approuvé : 28 200 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/185/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/185/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1986

La Fondation des Iles Seychelles indique que par manque de moyens financiers pour la gestion, il se peut que des installations soient développées et que l'on y construise, notamment, une piste d'atterrissage.

Bien qu'il n'entraine pas nécessairement des impacts graves sur l'environnement, l'essor du tourisme commercial peut faire surgir une multitude de problèmes de gestion. II faudrait insister auprès de la fondation sur l'importance de planifier soigneusement la gestion pour garantir que les impacts restent faibles.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 10 COM IX.A.14-15

14. Comme les années précédentes, l'UICN a rendu compte de l'état de conservation des biens naturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le document d'information (CC-86/CONF.003/INF.4) établi par l'UICN contenait des informations à jour sur seize biens naturels environ.

15. Le Comité a été heureux d'apprendre que la situation de certains biens, qui avait jusque là tendance à se dégrader, s'était améliorée ou stabilisée ; c'était le cas notamment du parc national du Djoudj (Sénégal), de l'aire de conservation de Ngorongoro (Tanzanie) et du parc national de la Garamba (Zaïre) (tous inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril). Une amélioration avait été également observée à propos du parc marin du récif de la Grande Barrière (Australie), du parc national de Pirin (Bulgarie), de la réserve de tigres de Manas (Inde), du parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) et de l'atoll d'Aldabra (Seychelles). Le Comité a prié l'UICN de le tenir informé de l'état de conservation des parcs nationaux d'Iguazu et des Glaciers (Argentine), de la réserve du mont Nimba (Guinée/Côte d'Ivoire) et du parc national d'Ichkeul (Tunisie).

 

Décision adoptée: 10 COM XI.36

36. Conformément à cette procédure révisée, le Comité a également approuvé les quatre demandes suivantes, qui avaient été maintenues en attente soit en raison de l'insuffisance des fonds disponibles au titre du budget pour 1986, soit qu'elles aient été reçues après la date limite :

Algérie : $1.700

Seychelles : $7.200

 Pérou : $35.400

Pérou : $34.500