1.         Centre historique de Lima (Pérou) (C 500bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1988

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/500/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1989-2002)
Montant total approuvé : 94 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/500/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/500/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Le Secrétariat a reçu le 30 janvier 2004 les informations suivantes de l’Etat partie : un rapport sur le Centre historique de Lima, Section II du Rapport périodique 2004 de ce bien, la règlementation et les lois en vigueur, un diagnostic et un plan de gestion provisoire (2004-2010) du Centre historique, et le plan stratégique (2003-2006).

 

Le plan stratégique s’articule autour d’actions centrées sur différents types d’interventions, par exemple des approches intégrées pour la politique municipale, l’accessibilité, les espaces publics, la récupération de bâtiments du patrimoine, la rénovation urbaine et la viabilité éco-sociale (investissement privé, promotion, participation des citoyens et autonomisation institutionnelle). Au total 18 087 maisons (25 % de l’ensemble) sont en mauvais état ou en ruines. En vertu du décret n° 161 de septembre 2003, la Municipalité a sélectionné des micro-zones de rénovation urbaine et quelques projets sont en cours. Toutefois, aucune information spécifique n’a été donnée concernant l’investissement privé ou l’investissement de la Banque mondiale ou de la Banque interaméricaine de développement dans le processus. Le plan de gestion provisoire (2004-2010) offre une vision intégrée plus importante, mais il convient de noter que ni le plan stratégique ni le plan de gestion (2004-2010) n’ont encore été institutionnalisés.

 

Une mission de l’UNESCO s’est rendue à Lima du 20 au 22 octobre 2003. Au cours des entretiens avec le Maire de Lima, les membres de la mission l’ont prié instamment de faire une révision complète du plan de gestion de la ville. Au cours des deux dernières années, les autorités compétentes de la ville ont reçu des recommandations de l’ICOMOS et d’experts français sur les mesures appropriées à prendre pour améliorer la gestion du centre historique. La principale mesure qu’a prise le Maire a été d’interdire des événements politiques ou des manifestations dans le centre historique, d’améliorer le système d’éclairage de la Plaza de Armas et de lancer la campagne Lima Linda (qui a consisté à repeindre les façades). Le plan municipal pour le Centre porte sur la restauration de plusieurs églises et le réaménagement des places et des bords de la rivière Rimac, tandis qu’aucun projet de logement n’a été soutenu par des entreprises privées. Le Patronato de Lima a demandé au Secrétariat d’organiser une réunion d’experts sur la manière de coordonner la production et les efforts du secteur privé et de la société civile dans le cadre des plans susmentionnés.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.120

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Prenant note des rapports transmis par l’Etat partie (décision 27 COM 7B.99),

2. Demande à l’Etat partie de systématiser les procédures en cours pour créer une Unité de coordination de la gestion chargée de mettre en oeuvre le plan stratégique entièrement responsable de la mise en oeuvre des projets, composée de toutes les institutions compétentes pour la protection et le développement du Centre historique de Lima ;

3. Attire l’attention de l’Etat partie sur la possibilité d’organiser une réunion d’experts internationaux pour améliorer la participation civile et l’investissement privé dans la gestion du projet ;

4. Demande en outre à l’Etat partie de tenir le Comité informé des suites de la mise en oeuvre du plan stratégique et du plan de gestion du Centre historique de Lima.