1.         Missions jésuites des Guaranis : San Ignacio Mini, Santa Ana, Nuestra Señora de Loreto et Santa Maria Mayor (Argentine), ruines de Sao Miguel das Missoes (Brésil) (Argentine,Brésil) (C 275bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1983

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/275/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1988-2003)
Montant total approuvé : 50 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/275/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression touristique ; Lacunes des capacités en techniques de conservation ; Absence de mécanisme de gestion (et de législation) ; Défaut de présentation et d’interprétation ; Pénurie de ressources humaines ou financières, Manque de coordination institutionnelle 

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/275/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Suite à la mission d’une équipe interdisciplinaire d’experts organisée en octobre 2002, l’UNESCO et le World Monuments Fund ont proposé un programme triennal de renforcement des capacités pour l’ensemble des Missions jésuites. Le premier élément clé de ce programme a été un atelier de formation d’une semaine à la Mission jésuite de Sao Miguel au Brésil en novembre 2003. L’atelier a rassemblé plus de cinquante représentants d’Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l’Uruguay et un grand nombre d’experts qui ont été identifiés par les Etats parties participants. L’atelier était financé par le Fonds du patrimoine mondial, le Fonds-en-dépôt néerlandais avec la contribution du World Monuments Fund.

 

Cet atelier interdisciplinaire a abordé les questions suivantes : recherche et documentation, archéologie, conservation, environnement et paysage, administration et usage public. Les participants ont échangé leurs expériences dans chacun de ces domaines et ont établi des plans d’action à mettre en œuvre. Immédiatement après l’atelier, une session de formation spéciale s’est déroulée pour un nombre limité de participants sur la conservation de la pierre qui est un problème majeur pour tous les sites des Missions jésuites.

 

Le temps fort de la deuxième année du programme sera l’atelier de formation prévu en octobre-novembre 2004 en Argentine. Cet atelier sera basé sur les expériences et les travaux entrepris au cours de l’année.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.107

Le Comité du patrimoine mondial, 1. Prend note du rapport sur la mise en oeuvre et les résultats du programme de renforcement des capacités sous-régionales pour la conservation, la gestion et le développement durable des Missions Jésuites des Guaranis (2003-2005) (décision 27 COM 7B.84) ;