1.         Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne) (C 532ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1990

Critères  (i)(ii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/532/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/532/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Incendie

Détails complémentaires :

Pression de l’aménagement d’infrastructure

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/532/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Dans une lettre du 25 juillet 2003 les autorités allemandes ont informé le Centre de l’importance des dégâts causés par l’incendie du « Jagdschloss Glienicke » en mars 2003, des premières mesures de protection et de la procédure envisagée pour les travaux de restauration. D’autre part, le Centre a été informé que les travaux n’avaient pas encore commencé en raison du concours organisé pour désigner un architecte et des entreprises spécialisées en conservation à qui seront confiés le chantier de restauration.

 

L’Etat partie a également signalé que le « Projet d’amélioration de la voie navigable de la Havel » demeure suspendu.

 

En novembre 2003 le Centre a aussi été informé d’un projet d’élargissement d’une route traversant le bien du patrimoine mondial dans la partie occidentale du Parc de Sanssouci qui longe le ‘Neues Palais’. L’élargissement de la route entraînerait une augmentation importante du trafic le long de la partie occidentale du bien du patrimoine mondial, ce qui risque d’affecter la stabilité des bâtiments ainsi que la cohérence visuelle et fonctionnelle du site et de ses abords immédiats. La route fait partie du réseau national en projet comprenant aussi l’élargissement d’un pont sur l’un des lacs adjacents (Templiner See).

 

S’agissant de la route, l’ICOMOS a noté qu’un projet de rocade ouest a été adopté par la ville de Potsdam en 2001 avec une jonction le long de la digue ferroviaire qui franchit le lac Templin. La circulation vers le nord serait canalisée dans les rues de Forststraße - Am Neuen Palais - Amundsenstraße. Mais, il n’est pas exclu que l’Administration fédérale du réseau routier améliore et élargisse ultérieurement ces routes à deux voies. L’ICOMOS refuserait formellement cette extension, car la rue Am Neuen Palais, tout près du Neues Palais et des Communs, aboutit dans la zone centrale du bien du patrimoine mondial. Même si les autorités municipales ont l’intention de « maintenir essentiellement la forme authentique de la rue », la jonction des routes nationales le long de la digue entraînera en tout cas une augmentation de 50 % du trafic dans ces rues, autrement dit plus de pollution et d’obstacles visuels.

 

L’ICOMOS a indiqué que le projet de jonction des deux routes nationales via la digue du lac Templin se trouve en dehors de la zone centrale du bien du patrimoine mondial. Comme la digue qui date de 1950, se trouverait considérablement élargie par cette jonction, l’ICOMOS y voit un élément perturbateur dans le paysage culturel de Potsdam. Il a donc été suggéré qu’au cours du projet de jonction, la digue soit remplacée par un pont. Du fait de l’opération d’aménagement nécessaire de la zone (Raumordnungsplanverfahren), la réalisation d’une jonction B2 et B1 le long de la digue prendra probablement plusieurs années.

 

Un autre projet dans cette zone est la construction d’une nouvelle route nationale 1, apparemment acceptée dans le Plan fédéral de circulation routière, en utilisant la route qui mène au ‘Wildpark’. Le parc des cerfs (‘Wildpark’) doit être considéré comme une partie intégrante de l’aménagement du paysage de Lenné à l’ouest du Neues Palais ; et cependant, il ne fait pas partie de la zone centrale du bien du patrimoine mondial.

 

L’ICOMOS a suggéré que toute autre extension des rues Forststraße - Am Neuen Palais - Amundsenstraße devait être formellement refusée car elle mettrait en péril le bien du patrimoine mondial de Potsdam.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.89

Le Comité du patrimoine mondial [40],

1. Remerciant les autorités allemandes des informations sur les plans de restauration du Château Glienicke,

2. Invite les autorités allemandes à entreprendre les travaux de restauration dans le délai imparti ;

3. Demande à l’Etat partie de tenir le Comité informé des travaux de restauration entrepris au Jagdschloss Glienicke et de fournir au Centre du patrimoine mondial des informations mises à jour ;

4. Note que le « Projet d’amélioration de la voie navigable de la Havel » est suspendu et demande à l’Etat partie de tenir le Comité informé de toute évolution future du « Projet d’amélioration de la voie navigable de la Havel » en donnant des informations mises à jour au Centre du patrimoine mondial s’il y a lieu ;

5. Se déclare préoccupé par le projet d’extension des routes qui traversent et longent le bien du patrimoine mondial et demande en outre à l’Etat partie de présenter au Centre du patrimoine mondial un rapport actualisé sur le projet et son impact potentiel sur le bien du patrimoine mondial d’ici le 1er février 2005.

[40] Décision adoptée sans discussion