1.         Jardins classiques de Suzhou (Chine) (C 813bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1997

Critères  (i)(ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/813/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/813/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/813/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Le 3 novembre 2003, le Directeur général de l’Administration nationale du patrimoine culturel chinois a informé le Directeur du Centre du patrimoine mondial des plans de construction d’un nouveau Musée à Suzhou, à l’intérieur de la zone tampon qui protège le bien du patrimoine mondial. Ce projet de musée aux abords immédiats du Jardin de l’humble administrateur à Suzhou est préoccupant selon diverses sources, comme la presse et les experts chinois, car étant dans le centre de la ville, il risque de porter préjudice à la valeur de patrimoine mondial des Jardins classiques de Suzhou. Le 17 novembre 2003, le Centre a demandé aux autorités chinoises de fournir d’autres renseignements sur le plan et la description du projet, ainsi que des cartes détaillées montrant l’emplacement exact du futur musée. L’Etat partie a été informé qu’il n’est pas conseillé d’entreprendre de grands projets de cette nature sans évaluer au préalable leur impact potentiel sur l’environnement et qu’il convient de présenter un dossier d’information complet au Comité pour étude et approbation avant la mise en œuvre du projet.

 

Le Centre a reçu les documents requis le 21 janvier 2004 de la part de l’Administration nationale du patrimoine culturel chinois. Le dossier a été transmis à l’ICOMOS pour étude et commentaires. Il a également été demandé à l’ICOMOS d’envisager la possibilité d’envoyer une mission de suivi réactif pour examiner l’impact du projet proposé et l’état de conservation de ce bien du patrimoine mondial. 

 

L’ICOMOS a présenté son analyse du projet le 9 avril 2004. Il a rappelé que le Comité du patrimoine mondial, en décidant d’inscrire les Jardins classiques de Suzhou sur la Liste du patrimoine mondial en décembre 1997, avait demandé aux autorités chinoises de soumettre une proposition d’inscription qui étende la protection du patrimoine mondial à l’ensemble de la ville historique de Suzhou dont la valeur culturelle, avec son réseau de canaux et ses centaines de jardins, dépasse largement les quatre jardins dont l’inscription a été proposée.

 

L’ICOMOS a noté que le plan de sauvegarde de l’architecture existante indique très précisément les bâtiments qui ont besoin d’être préservés (en rouge), améliorés (en jaune) ou rénovés (en vert) et qu’il y a peu de bâtiments rouges à l’emplacement du nouveau musée. Par ailleurs, le choix de I.M. Pei comme architecte du nouveau musée est jugé excellent.

 

Toutefois, l’ICOMOS a posé plusieurs questions techniques quant à l’emplacement du nouveau musée auxquelles il serait facile de répondre sur place. Le Centre et l’ICOMOS sont donc en train d’organiser, en coordination avec l’Etat partie, une mission de suivi réactif sur ce site du patrimoine mondial en mai/juin 2004. Les conclusions et les recommandations de la mission seront communiquées au Comité au cours de sa 28e session. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.56

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné l'état de conservation de ce bien ;

2. Note que la conception architecturale du nouveau Musée de Suzhou est compatible avec les aspects visuels et les traditions architecturales du site ;

3. Se déclare préoccupé par les pressions du développement urbain à Suzhou, ainsi que par la rénovation et la reconstruction du tissu urbain historique et traditionnel de la ville ;

4. Demande à l'Etat partie de réviser le cadre juridique et le plan de gestion concernant la protection des biens du patrimoine culturel de Suzhou et de renforcer les dispositions législatives pour la protection des biens culturels qui se trouvent dans les zones tampons des Jardins classiques de Suzhou et dans la ville historique ;

5. Encourage les autorités chinoises à poursuivre leurs efforts de protection du tissu urbain historique de Suzhou qui entoure ce bien du patrimoine mondial en faisant une étude détaillée des bâtiments historiques et du paysage urbain de l'ensemble de la Vieille ville ;

6. Suggère aux autorités chinoises d’étudier dans l’avenir la possibilité de proposer l'extension du bien du patrimoine mondial des Jardins classiques de Suzhou pour inclure la ville historique de Suzhou et d'autres villes-canaux historiques situées dans la même zone géoculturelle dans les provinces de Jiangsu et Zhejiang ;

7. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l'ICOMOS de fournir une assistance technique aux autorités chinoises afin de réviser et d'actualiser les plans de gestion existants pour ce bien, en s'appuyant sur l'exemple du nouveau Musée de Suzhou et d'autres projets de réhabilitation ou de reconstruction analogues dans les quartiers historiques de Suzhou, pour assurer une gestion globale à long terme du tissu urbain et du paysage ;

8. Demande à l'Etat partie de soumettre un rapport d'avancement au Centre du patrimoine mondial d’ici le 1er février 2006 sur les mesures prises en faveur de la conservation et de la mise en valeur du bien du patrimoine mondial, y compris la publication des études architecturales sur les bâtiments historiques pour examen par le Comité à sa 30e session en juin 2006.