1.         Grottes de Škocjan (Slovénie) (N 390)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1986

Critères  (vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/390/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/390/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/390/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

L’Etat partie, par lettre du 12 février 2004 au Directeur général de l’UNESCO, a fourni des informations sur la Loi sur l’Aménagement du territoire (Gazette officielle de la République de Slovénie des 10/02 et 8/03) qui marque le démarrage de la procédure de rédaction d’un plan détaillé d’aménagement du territoire d’importance nationale afin d’assurer l’approvisionnement en eau potable de l’Istrie slovène et des zones karstiques de l’arrière-pays. Les mesures prévues visent la zone d’impact plus large des Grottes de Skocjan. Plusieurs plans concernant l’utilisation durable des ressources naturelles ont été établis et évalués. Une étude a aussi été effectuée sur tout impact potentiel ; elle s’intitule « Alimentation durable en eau de la région côtière et karstique de l’arrière-pays – Etude des ressources hydrauliques en vue de trouver une solution à long terme et spécifique à la région ». Il est proposé de construire des barrages sur les affluents de la Reka (pour un volume d’environ 9 millions de m3 et une hauteur maximale de 40 m). La décision finale sera adoptée lors de la procédure d’adoption du Plan d’Aménagement détaillé d’importance nationale, fondée sur la législation nationale et les évaluations d’impact environnemental (EIE) nécessaires – qui inclut les impacts sur la situation hydrologique des Grottes de Skocjan. L’Etat partie a confirmé que le projet a été proposé pour financement par le fonds de cohésion de l’Union européenne et qu’il se conformera à la législation nationale et européenne.

 

L’UICN a noté que ces informations sont tout à fait bienvenues mais que le rapport de l’Etat partie ne s’étend pas sur les solutions techniques proposées pour éviter les impacts sur le site ; le rapport n’est pas non plus accompagné d’une copie de l’EIE. Le Centre du patrimoine mondial et l’UICN ont récemment reçu un certain nombre de lettres d’ONG, de scientifiques, de représentants de communautés locales et de particuliers très préoccupés du projet d’installation d’un ensemble d’éoliennes sur le plateau de Vremščica, à 4 km seulement du bien du patrimoine mondial. Ce plateau est formé du même type de roche que celui qui a abouti à la création des Grottes de Skocjan et il est donc dynamiquement associé au réseau karstique des grottes. Le projet prévoit l’installation de 90 éoliennes à voiles – structures en ciment de 82 m de haut dotées de voiles, atteignant 52 m de diamètre et pesant plus de 10 tonnes. Ces informations insistent sur les impacts que ces installations pourraient avoir sur la flore et la faune, ainsi que sur les valeurs esthétiques du paysage.

 

Bien que l’aménagement proposé soit situé en dehors du bien du patrimoine mondial, l’UICN craint que les travaux de construction nécessaires à l’installation des éoliennes n’aient un impact potentiel sur les grottes. Cette construction impliquerait un déblaiement du terrain, un compactage et la création de profondes et solides fondations pour chacun des piliers qui soutiennent les éoliennes. En raison des caractéristiques géologiques de la région, une construction de ce genre va inévitablement exiger l’utilisation d’explosifs, ce qui peut évidemment entraîner d’importants impacts sur les grottes voisines et leurs spéléothèmes. Comme l’indiquent les Guidelines for Cave et Karst Protection (Lignes directrices pour la protection des grottes et du karst) de l’UICN, les grottes et réseaux karstiques sont spécialement vulnérables. Ce genre d’aménagement peut avoir des effets irréversibles sur l’intégrité du site et les impacts peuvent affecter les valeurs essentielles justifiant l’inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial. En effet, l’utilisation d’explosifs associée au mouvements terrestres sur le plateau de Vremščica, à 4 km seulement du bien du patrimoine mondial, peut entraîner l’écroulement de certaines des grottes.

 

De plus, l’UICN a signalé dans son rapport d’évaluation du site, lors de l’inscription, l’importance du paysage culturel associé au site, soulignant que « un important motif de préoccupation concernant l’intégrité du bien est la possibilité d’aménagement inapproprié dans la zone entourant le site. Il faut veiller à l’amélioration de la planification pour s’assurer que le paysage culturel du site reste authentique et naturel ». Toutefois, comme l’indiquent de nombreuses communications reçues, le projet d’installation d’un ensemble d’éoliennes aurait un important impact esthétique et visuel sur ce paysage culturel.

 

Par ailleurs, l’UICN a été informée que le Conseil d’experts du Parc régional Skocjanske et l’Autorité de gestion du Parc ont tous deux convenu que le projet d’ensemble d’éolienne dans la zone voisine du bien du patrimoine mondial et/ou dans le périmètre du Parc régional n’est pas acceptable et que les plans doivent être refusés. Ces conclusions ont été largement diffusées et envoyées aux autorités nationales. Il semble toutefois que le Ministère de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Energie n’ait pas fourni de déclaration claire sur le projet d’aménagement et c’est à l’autorité locale qu’il revient de décider d’approuver l’emplacement selon ses plans d’aménagement du territoire et d’urbanisme. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.28

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Remerciant l’Etat partie du rapport présenté conformément au paragraphe 56 des Orientations (2002),

2. Accueille favorablement les informations fournies sur le projet de plan détaillé d’aménagement du territoire d’importance nationale afin d’assurer l’approvisionnement en eau potable de l’Istrie slovène et demande à l’Etat partie de compléter ces informations en fournissant une copie de l’étude d’impact environnemental (EIE) établie pour ce projet, pour étude par le Centre du patrimoine mondial et l’UICN ;

3. Note avec préoccupation le projet d’installation d’un ensemble d’éoliennes sur le plateau de Vremščica et son impact potentiel sur l’intégrité du réseau karstique de la région, ainsi que sur le paysage culturel associé à ce site ;

4. Demande à l’Etat partie de présenter dès que possible, et au plus tard le 1er février 2005, des informations détaillées sur la situation concernant le projet d’installation d’un ensemble d’éoliennes, ainsi qu’une copie de l’EIE établie pour ce projet, pour étude par le Centre du patrimoine mondial et l’UICN.