1.         Ensemble monumental de Hampi (Inde) (C 241bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1986

Critères  (i)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1999-2006

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/241/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2001-2003)
Montant total approuvé : 92 370 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/241/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Absence de mécanisme de gestion (y compris législation), absence de coordination institutionnelle.

Détails complémentaires :

Pression du développement rural

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/241/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Selon le rapport d’avancement soumis au Secrétariat par l’Etat partie le 8 avril 2004, le Hampi World Heritage Area Management Authority Act (2002) (loi instituant l’autorité de gestion sur l’aire de patrimoine mondial d’Hampi) a été adopté par la législature du gouvernement de l’Etat du Karnataka et son application devrait maintenant être assurée grâce à la prévention de l’urbanisation incontrôlée au sein de l’aire protégée classée au patrimoine mondial.

 

Le gouvernement de l’Etat du Karnataka a engagé le processus d’acquisition de terres pour la construction d’une route de contournement et le travail avance rapidement. Lors d’une réunion le 3 mars 2004, le gouvernement de l’Etat du Karnataka a décidé de commencer par construire la route de contournement et de ne construire qu’ensuite les parties restantes du pont d’Anegondi. Le Département des Travaux publics a reçu l’ordre de se conformer strictement aux recommandations de la mission UNESCO de mai 2003 concernant l’emplacement, les sections transversales, les sections longitudinales et les intersections de la route de contournement. Les deux pylônes de la passerelle de Hampi ont été démolis, conformément aux recommandations de la mission UNESCO.

 

La mission UNESCO de 2003 avait souligné l’importance de préparer un plan de gestion du site qui traiterait de plusieurs questions essentielles, notamment la redéfinition des limites de l’aire protégée, l’exécution d’un relevé et la résolution des problèmes de développement urbain. Le Service de gestion chargé de l’aménagement de Hampi a confié la préparation du plan de gestion à l’Indian National Trust for Art and Cultural Heritage, qui l’a maintenant terminé. Ce plan est actuellement étudié par le gouvernement central (Archaeological Survey of India) et sera ensuite soumis au Secrétariat pour examen et commentaires.

 

Le Secrétariat a été informé par des habitants concernés que des constructions non autorisées sont en cours (notamment un très grand centre commercial dans la zone centrale) dans le périmètre du bien et aux alentours. Il faudrait donc disposer immédiatement de directives et de dispositions pour la délivrance de permis de construire. De surcroît, selon des informations, les habitants auraient davantage besoin que l’on améliore les conditions sociales et sanitaires dans la région plutôt que d’investir dans des activités commerciales et autres sans retombées positives pour la population locale. Il faut également améliorer la coordination entre le gouvernement de l’Etat et le gouvernement indien central.

 

A la 27e session du Comité en 2003, un montant total de 75 000 dollars EU au titre de l’assistance d’urgence a été approuvé pour l’élaboration d’un plan de gestion d’ensemble du bien. Dans le cadre de cette assistance d’urgence du Fonds du patrimoine mondial, un atelier d’acteurs concernés était prévu en janvier 2004 pour répondre aux besoins intégrés de la région en améliorant le mécanisme de gestion (y compris de législation) et en mettant en place une coordination institutionnelle et des mesures efficaces pour contrecarrer la pression du développement rural. Cet atelier a toutefois dû être reporté et doit se tenir début juin 2004.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15A.24

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Félicite l’Etat partie de sa décision de reporter l’achèvement du pont pour les véhicules après la construction de la route de contournement, et de considérer le pont pour les véhicules comme temporaire, en attendant la définition d’une solution à long terme dans le cadre du plan de gestion d'ensemble du site, ainsi que d’avoir mis en oeuvre d’autres recommandations de la mission UNESCO de mai 2003 ;

2. Souligne avec préoccupation la nécessité de faire participer la communauté locale au processus de prise de décision en matière de conservation et de gestion du bien, et le rôle de cette communauté dans le développement local ;

3. Invite l’Etat partie à redoubler d’efforts pour améliorer la coordination et le dialogue entre les partenaires nationaux et locaux concernés ;

4. Encourage l’Etat partie à finaliser dès que possible le plan de gestion d’ensemble du site, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives (l’ICOMOS et l’ICCROM) et avec les parties prenantes nationales et locales ;

5. Recommande à l’Etat partie de créer une unité technique dotée de compétences suffisantes pour seconder le Service de gestion du patrimoine mondial de Hampi, afin d’assurer un contrôle de la construction et des services communautaires de conseils en conservation ;

6. Demande à l’Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2005, un rapport d’avancement sur l’état de conservation du bien, notamment sur les questions concernant la construction de la route de contournement et des ponts, pour examen par le Comité à sa 29e session en 2005 ;

7. Décide de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 28 COM 15C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l’examen des rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-04/28.COM/15A Rev),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :