1.         Palais royaux d'Abomey (Bénin) (C 323bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1985

Critères  (iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    1985-présent

Mesures correctives identifiées

Voir la décision ci-dessous

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/323/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1985-1997)
Montant total approuvé : 113 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/323/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/323/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

En 1999, un plan de conservation et de gestion des Palais Royaux d’Abomey a été élaboré et contenait une liste de travaux prioritaires dont la réalisation permettrait de sortir le site de la Liste du patrimoine mondial en péril en cinq ans.

 

Le 10 février 2004, le gouvernement du Bénin a transmis au Secrétariat,  une copie du rapport de suivisur les Palais Royaux d’Abomey. Ce rapport, qui a été élaboré en décembre 2003 par la Direction du patrimoine culturel du Bénin, fait état des récents travaux de conservation. Il s’agit entre autres des travaux suivants :

 

a)  Restauration du Palais de Béhanzin :

  Cette restauration a été rendue possible grâce aux financements du Fond en dépôt du Japon  à l’UNESCO. D’une superficie de 6,50 hectares, le palais Béhanzin (un des importants palais que comporte le site) est composé de sept bâtiments et de nombreuses murailles.  Les travaux de conservation sur les bâtiments ont consisté en des restaurations et quelques reconstructions. Les bas-reliefs ont également été restaurés, essentiellement avec des matériaux locaux (suie, graines végétales, kaolin, terre, etc.). Les murailles ont presque totalement été reconstruites en bauge stabilisée. Un Centre d’interprétation, ouvert au public, y sera aménagé et une étude des essences d’arbres du site est prévue, dans la perspective d’un circuit écologique de visite.

 

b)  Restauration des cases des Reines d’Agadja et de Behanzin dans le quartier des Reines de Dossèmè :

  Réalisés grâce aux fonds propres du Musée d’Abomey, ces travaux ont essentiellement consisté en la reprise ou la stabilisation des clôtures, la reprise des enduits en terre, la reprise des charpentes et la protection du soubassement.

 

Selon le même rapport, la diversification du partenariat international a été très bénéfique au site. Elle a permis entre autres, de restaurer entièrement les temples d’Agassou et ses principales tombes (Glèlè, Epouses Glèlè, Agonglo, Epouses Agonglo, Guezo, Epouses Guezo, Akaba). Les principaux partenaires internationaux ont été l’Italie, la Suède, les Pays-Bas et les Etats-Unis. Un circuit spécifique de visite des temples et tombes est désormais possible en complément de la visite habituelle du Musée.

 

Lors de sa 27ème session, le Comité du patrimoine mondial a demandé au Centre et à l’ICOMOS d’entreprendre, en coopération avec l’Etat partie, une mission d’évaluation du bien en vue de rédiger un rapport qui permettra au Comité d’étudier l’état de conservation de ce bien, et de décider de le retirer ou non de la Liste du patrimoine mondial en péril à sa 28ème session, en 2004. Cette mission d’évaluation est en préparation et les résultats de la mission seront soumis oralement au Comité du patrimoine mondial aussitôt la mission effectuée.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15A.14

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Prenant note des résultats de la mission commune entreprise par le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS ;

2. Félicite l’Etat partie des efforts déployés pour améliorer la conservation du bien ;

3. Exprime son appréciation aux gouvernements du Japon, des Pays Bas, de la Suède, des Etats-Unis d’Amérique et de l’Italie pour leur généreuses contributions à la protection du site ;

4. Encourage l’Etat partie à poursuivre la mise en oeuvre des mesures suivantes, qui permettront au Comité de considérer le retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril en 2007 :

a) finaliser le mécanisme législatif et administratif national régissant la protection du patrimoine culturel du Bénin,

b) effectuer une nouvelle délimitation du bien et préciser clairement la zone tampon visant à protéger son intégrité,

c) évaluer et actualiser le plan de conservation et de gestion du bien,

d) poursuivre les activités de restauration et de conservation pour traiter au moins la moitié des éléments structurels du bien encore considérés comme étant dans un état sérieux de détérioration,

5. Invite les bailleurs de fonds qui aident actuellement le Bénin dans la protection des Palais royaux d’Abomey à poursuivre leurs efforts, de même que le soutien du reste de la communauté internationale ;

6. Décide de maintenir les Palais Royaux d’Abomey sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 28 COM 15C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l’examen des rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-04/28.COM/15A Rev),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :