1.         Parc national du Simien (Éthiopie) (N 9)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1978

Critères  (vii)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1996-2017

Mesures correctives identifiées

(a) le réalignement des limites du Parc excluant les villages qui bordent le Parc ;

(b) l'extension du Parc de manière à inclure au moins les Réserves de faune sauvage de Mesarerya et Lemalino ;

(c) la réduction significative et durable de la densité de la population humaine dans l'enceinte du Parc, surtout dans la zone centrale ; et

(d) la conservation effective dans le Parc national ainsi étendu d'une plus grande population de Walia Ibex et de renards du Simen.

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/9/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1978-1996)
Montant total approuvé : 233 171 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/9/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Agriculture ; exploitation forestière ; braconnage/chasse ; Absence de techniques de conservation, de mécanisme de gestion/dispositif juridique/législatif, de système de suivi, de ressources humaines et financières et de coordination institutionnelle

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/9/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Au moment de la préparation de ce document, l’Etat partie n’avait pas soumis le rapport que le Comité avait demandé à sa 27e session pour avoir des informations complémentaires sur l’amélioration de l’état de conservation du bien, notamment par rapport aux données de référence pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril et par rapport à d’autres recommandations formulées dans le compte rendu de la mission UICN/UNESCO d’avril 2001.

 

Toutefois, l’UICN a reçu du « Projet de développement intégré du Parc national des montagnes du Simien » financé par le Gouvernement autrichien, un rapport daté du 12 mars 2004. Ce projet intervient au niveau du Parc et de ses environs dans cinq grands domaines : le renforcement de la gestion du Parc ; le développement d’un tourisme impliquant directement la population locale ; l’intensification de l’agriculture ; la régénération et la conservation des ressources naturelles et le renforcement des capacités des communautés et institutions locales. Le rapport donne des chiffres sur l’augmentation de la population de faune sauvage, en particulier de Walia Ibex et de renards du Simien. La population de Walia Ibex aurait augmenté de 514 en 2001 à 558 en 2002 et 579 en 2003, signe d’un accroissement important et continu par rapport au chiffre de 1995 (270). La population de renards du Simien montre une progression de 41 en 2001 à 45 en 2002 et 2003, accroissement important par rapport à l’estimation de 1997 qui était de 20 à 30 individus. Ces chiffres concordent avec ceux communiqués ces dernières années par l’Etat partie. L’UICN a demandé l’aide du groupe spécialisé dans les canidés de la Commission de l’UICN pour la survie des espèces pour vérifier cette augmentation des populations.

 

Le rapport indique que la construction et l’installation de différentes infrastructures touristiques ont entraîné l’afflux d’un plus grand nombre de touristes, ce qui a augmenté les revenus de la population dans le Parc et aux environs. Il est précisé que l’introduction de nouvelles technologies de culture et de production de plants de légumes et d’arbres a freiné l’expansion agricole et la déforestation sur le site du patrimoine mondial et que les campagnes d’information sur l’utilisation du Parc, le tourisme et les ressources naturelles ont suscité l’adhésion et le soutien de la population locale.

 

Le rapport ne donne pas d’informations sur les autres données de référence définies par le Comité à sa 25e session, données qui figurent dans le projet de décision.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15A.4

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Félicite le gouvernement autrichien pour son soutien au bien par le biais du Projet de développement intégré du Parc national des montagnes du Simien ;

2. Demande à nouveau à l’Etat partie de fournir d’ici le 1er février 2005 un rapport sur l’état de conservation du bien pour examen par le Comité à sa 29e session en 2005, en particulier sur les progrès accomplis par rapport aux données de référence définies par la 25e session du Comité pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril concernant les points suivants :

a) réalignement des limites du Parc pour exclure les villages qui le bordent,

b) extension du Parc de manière à inclure au moins les Réserves de faune sauvage de Mesarerya et Lemalino,

c) réduction notable et durable de la densité de population humaine à l’intérieur du Parc, spécialement dans la zone centrale,

d) conservation effective dans le Parc national ainsi étendu d’une plus grande population de Walia ibex et de renards du Simien,

3. Décide de maintenir le Parc national du Simien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 28 COM 15C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l’examen des rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-04/28.COM/15A Rev),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :