1.         Parc national historique et culturel de l’« Ancienne Merv » (Turkménistan) (C 886)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1999

Critères  (ii)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/886/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2000-2002)
Montant total approuvé : 98 814 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/886/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Nécessité de renforcer la protection juridique et le mécanisme de gestion pour préserver le bien.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/886/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Un rapport traitant les points soulevés par le Comité à sa 28e session (Suzhou, 2004) a été adressé par l’Etat partie le 10 mars 2005.

Les documents officiels sur la protection, intitulés Engagements pour la protection des monuments, ont été révisés et renforcés pour mieux se conformer aux obligations qu’implique le classement au patrimoine mondial. Les responsabilités des administrations nationales et régionales ont été redéfinies pour assurer la stricte application de la loi sur « La protection des monuments historiques et culturels ». Le Département de Protection, Etude et Restauration des Monuments historiques et culturels du Turkménistan est maintenant responsable de la coordination des activités entreprises par différentes équipes sur place. Des réunions d’information sont régulièrement organisées avec les acteurs concernés.

L’Etat partie et ses institutions associées ont sensiblement amélioré la protection du bien. Un certain nombre de problèmes persistent mais les rapports prudents de l’Etat partie laissent à penser que des mesures fermes sont prises pour les résoudre. Il faudrait demander à l’Etat partie de tenir le Comité régulièrement informé de l’avancement réalisé, et d’envisager d’autres demandes de financement du Fonds du patrimoine mondial, notamment pour des projets de formation. Une activité de formation financée par le Fonds du patrimoine mondial est en cours de réalisation et vise à renforcer les capacités pour l’établissement de plans de gestion ; elle se poursuivra jusqu’à septembre 2005. Il est prévu de renforcer le cadre institutionnel de gestion du bien à l’issue de cette activité de formation. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7B.61

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.67, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Félicite l'Etat partie du Turkménistan des efforts déployés pour renforcer la protection juridique, établir un plan de gestion et coordonner les activités entreprises par différentes équipes internationales ;

4. Encourage l'Etat partie à envisager de demander une assistance internationale, par le biais du Fonds du patrimoine mondial, pour l'organisation d'activités de formation ;

5. Demande à l'Etat partie de rendre compte régulièrement au Centre du patrimoine mondial de l'avancement réalisé pour la protection du bien, en particulier concernant un plan de gestion, en cours d'établissement.