1.         Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour (Égypte) (C 86)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/86/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1991-1995)
Montant total approuvé : 81 450 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/86/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/86/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Un document de deux pages et demie intitulé « Rapport sur les réalisations du Conseil suprême des Antiquités concernant la gestion sur place de la zone des Pyramides de Guizeh » a été adressé au Centre du patrimoine mondial par une lettre datée du 26 janvier 2005. Ce document évoque « un plan ambitieux de réhabilitation de la zone des Pyramides en tant que lieu significatif du cimetière de Memphis a commencé en 1990 et se poursuit jusqu’à maintenant. ». Il mentionne brièvement de nouvelles entrées de la zone, la suppression de la précédente route asphaltée, « de nouveaux travaux de terrassement et de restauration dans la Pyramide des Reines et sa réhabilitation pour les visites », le réaménagement de la place du Sphinx, ainsi que la restauration du Sphinx lui-même. Référence est faite à l’intervention du Président égyptien pour empêcher le passage d’une nouvelle liaison routière sur le plateau. Les travaux en cours concernent la construction d’un nouveau point d’entrée et d’une palissade de sécurité entourant l’ensemble du plateau de Guizeh, la réhabilitation des entrées actuelles et de la place du Sphinx, et la réorganisation interne de la zone.

Le document mentionne également que les fouilles scientifiques en cours ont localisé les tombes des constructeurs des pyramides et leur cité, tandis que les travaux sur le cimetière ouest sont terminés. Des travaux de restauration et de conservation sont effectués sur un certain nombre de tombes connues.

Tout en félicitant l’Etat partie de son engagement à préserver le bien – en annulant notamment le projet de périphérique et de route asphaltée autour de la Grande pyramide – le Comité avait demandé aux autorités égyptiennes à sa 27e session (décision 27 COM 7B.37), de « soumettre un rapport sur l’avancement réalisé concernant l’élaboration de plans de gestion pour le bien ». Les activités de mise en valeur et de restauration, ainsi que la modernisation des installations touristiques mentionnées dans le rapport fourni ne peuvent être considérées comme des « plans de gestion » en tant que tels mais plutôt comme des réponses ponctuelles à des nécessités d’aménagement et des exigences touristiques. Qui plus est, aucune information n’a été fournie concernant les autres secteurs du bien.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7B.45

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.50 adoptée lors de sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Félicite l'Etat partie de l'Egypte pour son engagement à améliorer l'état de la zone des Pyramides, ainsi que l'annulation du projet de liaison routière périphérique sur le plateau de Guizeh,

4. Regrette qu'aucun plan de gestion de l'ensemble du bien n'ait encore été établi et adressé au Comité comme le demandaient de précédentes décisions ;

5. Encourage l'Etat partie à établir un tel plan de gestion de l'ensemble du bien, éventuellement par le biais d'une demande d'assistance internationale au Fonds du patrimoine mondial ;

6. Demande à l'Etat partie de tenir le Comité informé, par le biais du Centre du patrimoine mondial, de tout projet important prévu sur le bien, conformément au paragraphe 172 des Orientations de la Convention (2005) ;

7. Demande également à l'Etat partie de soumettre, avant le 1er février 2007, un rapport sur l'avancement réalisé concernant l'établissement de ce plan de gestion pour l'ensemble du bien, pour examen par le Comité à sa 31e session (2007).