1.         Chaussée des Géants et sa côte (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord) (N 369bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1986

Critères  (vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/369/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/369/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission Centre du patrimoine mondial/UICN, 16-19 février  2003.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Développement d’un centre de visiteurs ; absence d’un plan de gestion et d’un système de gestion. 

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/369/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Le 4 février 2005, l’Etat partie a fourni en suivi de la mission 2003 une copie du projet final de plan de gestion. Le plan de gestion commandé par le service environnement et patrimoine du ministère de l’environnement fait partie de l’initiative ministérielle annoncée en avril 2003 par les ministres de l’Office de l’Irlande du Nord. Les deux autres parties de cette initiative sont : un plan maître touristique pour la côte des Géants et la zone des Glens (publié en avril 2004) et un concours international pour la conception d’un nouveau centre de visiteurs (devant être lancé en 2005).

L’Etat partie rapporte que le plan de gestion ne comprend pas les politiques de planification pour le bien du patrimoine lui-même ou pour son entourage plus vaste. Ces politiques figureront dans le projet de plan pour la zone nord du ministère de l’environnement, qui sera publié en 2005, et seront soumis à consultation publique et selon toute probabilité à enquête publique par un processus séparé. La reconnaissance officielle de ce cadre plus vaste par un processus statutaire remplacera la zone intérimaire de quatre km dans laquelle toutes les propositions de développement sont étudiées de près par le service de Planification du ministère et ses conseillers.

La modification du centre des visiteurs n’a pas encore été entreprise et il est prévu d’organiser un concours d’architecture pour sa conception. L’Etat partie propose une nouvelle structure pour garantir que le bien soit géré de manière unifiée et que le plan de gestion soit mis en œuvre avec efficacité. Les ressources pour la mise en œuvre du plan de gestion devront venir de diverses sources. Une approche de partenariat est suggérée pour en obtenir l’exécution rapide et complète.

En raison des consultations détaillées avec une large gamme de parties prenantes, le délai nécessaire pour préparer le plan de gestion a été plus long que prévu. Toutefois, l’UICN note que le plan est conforme aux recommandations de la mission Centre du patrimoine mondial/UICN de février 2003 et aborde les besoins de conservation du bien et les besoins des visiteurs à la fois en termes d’accès et d’information. Le plan établit également une vision du bien et définit cinq principes fondamentaux qui servent à en guider la protection, la gestion et la jouissance. Il fournit donc un contexte important pour le nouveau centre de visiteurs envisagé. Le plan de gestion fournit une base saine pour la gestion future du bien du patrimoine mondial et servira de fondement pour une approche plus efficace et cohérente par l’implication et le respect des rôles et responsabilités individuels des différentes parties prenantes.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7B.27

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Rappelant la décision 27 COM 7B.21 adoptée lors de sa 27e session (UNESCO, 2003),

3. Félicite l’Etat partie du Royaume-Uni pour les progrès accomplis dans la finalisation du plan de gestion et pour les mesures initiales prises pour sa mise en oeuvre ;

4. Exprime sa satisfaction que les questions clés soulevées par la mission conjointe Centre du patrimoine mondial/UICN de 2003 aient été abordées ainsi que d’autres besoins de conservation du bien ;

5. Fait appel à l’Etat partie pour accélérer ses efforts afin de finaliser le nouveau développement du centre de visiteurs et faire rapport au Centre du patrimoine mondial sur les progrès accomplis.