1.         Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes (Canada) (N 304bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1984

Critères  (vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/304/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/304/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Exploitation minière.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/304/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

L’Etat partie a fourni un rapport sur l’état de conservation du bien en date du 10 février 2005. Il note que le projet de mine de charbon de Cheviot a été développé et fonctionne actuellement à l’extérieur du parc national Jasper qui fait partie du bien du patrimoine mondial. L’Etat partie reconnaît que l’approbation de la mine et d’une route de 22 km pour transporter le charbon de la mine au lieu de traitement dans une autre mine a été litigieuse ; la cour d’appel environnementale d’Alberta a interjeté appel contre le développement de cette route (24-25 janvier 2005) et devait annoncer sa décision en mars 2005.

En complément du rapport de l’Etat partie, l’UICN a reçu en mai 2004 des informations concernant la mine de charbon de Cheviot près du parc national Jasper (Alberta) qui reste un problème litigieux depuis la première proposition en 1996. Le rapport note que si la précédente proposition de Cheviot n’a pas été développée en raison de perspectives économiques médiocres et de l’opposition du public, les compagnies mères (Fording Canadian Coal Trust et Teck Cominco) ont obtenu un permis provincial d’Alberta pour un nouveau projet couvrant une zone plus importante, et entre autres la vallée de la rivière McLeod. Les rapports indiquent que la compagnie et le gouvernement d’Alberta n’ont pas jusqu’ici entrepris d’étude d’impact environnemental ou organisé d’enquête publique.

Cette information confirme le rapport de l’Etat partie concernant la construction de la route d’évacuation de 22 km. On indique que la construction a commencé en juin 2004 et qu’en août 2004 il existait des oppositions juridiques à cette mine et au développement associé, qui devaient être entendues début 2005.

L’Etat partie a également fait rapport sur l’épidémie de dendroctones dans toute la zone de forêts d’épicéas de la province de Colombie britannique. Il attribue cette épidémie aux conditions de climat doux et à l’abondance de l’habitat qui permet à ces coléoptères de proliférer et se multiplier rapidement. Il rapporte que des mesures de lutte sont actuellement en place pour redresser les dommages potentiels pour la santé et l’habitat résultant de cet envahissement.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7B.16

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Félicite l’Etat partie du Canada d’avoir fourni un rapport clarifiant la situation de la mine de Cheviot près du Parc national de Jasper et décrivant l’invasion de coléoptères dans toute la zone montagneuse de Colombie britannique ;

3. Accueille favorablement les efforts de l’Etat partie pour mettre en place des mesures d’atténuation des dommages potentiels causées part l’invasion de coléoptères ;

4. Demande à l’Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2006, un rapport à jour sur les parcs des Montagnes rocheuses canadiennes comprenant le résultat de la procédure légale concernant le projet de mine de Cheviot, la clarification de la situation de la mine, en particulier en ce qui concerne les propositions d’un nouveau projet couvrant une zone plus vaste, et la situation de l’épidémie de coléoptères, pour examen par le Comité lors de sa 30e session (Vilnius, 2006).