1.         Butrint (Albanie) (C 570ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1997-2005

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/570/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-1997)
Montant total approuvé : 106 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/570/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission UNESCO/ICOMOS en 1997, 2001, 2003 et mission UNESCO/ICOMOS/ICCROM en mars 2005

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pillages ; absence de protection, de gestion et de conservation appropriées sur le site ; absence de mécanismes de gestion et pression touristique ; mauvais état de conservation du bien et réalisation insuffisante des recommandations des missions conjointes

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/570/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Le Centre du patrimoine mondial a reçu de l’autorité de gestion du site un rapport sur le bien, daté du 8 février 2005.

La mission conjointe UNESCO / ICOMOS / ICCROM demandée par le Comité a visité Butrint en mars 2005. La table ronde concernant la préparation d’un plan de gestion s’est déroulée du 28 au 29 mars. Le rapport complet de cette mission est disponible sur le site whc.unesco.org/

La mission a visité le bien pour estimer l’état actuel de conservation et évaluer dans quelle mesure les recommandations des deux missions UNESCO/ICOMOS de 2001 et 2003 ainsi que les décisions respectives du Comité ont été suivies. Les membres de la mission ont rencontré le ministre de la Culture et ont eu une série de rencontres avec le gestionnaire du site, les autorités pertinentes et les partenaires concernés. La mission a reçu une information valable fournie par la Fondation Butrint et les représentants des institutions et autres partenaires concernés par le site.

Ce bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril à la suite de l’agitation civile et de la situation instable prévalant sur le site au printemps 1997. À cette époque, le musée de site a été pillé et des équipements ont été volés sur place. Quand ce bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril, il n’existait aucune autorité de gestion, aucun plan de gestion et aucun système approprié de protection. Ces problèmes faisaient partie des raisons du maintien de Butrint sur la Liste du patrimoine mondial en péril, bien que quelques-unes des raisons initiales de cette inscription aient disparu. Le pillage a cessé à la fin des années 1990 : le site a désormais un gestionnaire, un personnel dévoué et un plan de gestion qui est en cours de mise à jour ; la législation et le système de gestion sont en place et se sont considérablement améliorés depuis l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Du fait de toutes ces modifications positives et étant donné que les conditions qui justifiaient de considérer ce bien comme en péril n’existent plus aujourd’hui, la mission recommande son retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril, conformément au paragraphe 191 (b) des nouvelles Orientations (2005). Les autorités compétentes de l’Etat partie n’ont exprimé aucune objection à cette proposition.

La mission a noté qu’un plan de gestion pour Butrint (2000-2005) a été préparé par la Fondation Butrint en coopération avec l’Office Butrint. Ce plan est fondé sur une consultation étendue et l’implication de tous les partenaires locaux, nationaux et internationaux, avec une série d’ateliers à Saranda sur divers aspects de la gestion du site. Ce plan n’a pas été adopté officiellement et ne peut pas être considéré comme un outil de travail pratique et efficace.  Une version actualisée est en préparation, elle tient également compte du plan de gestion RAMSAR. La mission souligne que les systèmes juridique et de gestion sont en place et que tous deux se sont améliorés considérablement depuis l’inscription du bien.

Le gestionnaire du site a l’intention de soumettre le plan de gestion actuel (2000-2005) à un processus de mise à jour dans le cadre du projet de gestion et de nettoyage des zones côtières en Albanie financé par le Fonds mondial pour l’environnement (GEF), à partir de septembre 2005. Cette procédure de mise à jour abordera tous les problèmes liés à la conservation et à la gestion du site ainsi que les questions qui ont empêché l’adoption officielle du plan de gestion actuel.

De plus, la mission souligne la nécessité pour l’Etat partie de poursuivre ses efforts en vue de l’amélioration de la situation générale du site pendant la finalisation du plan de gestion général, et d’en assurer l’adoption. L’Etat partie doit faire tous les efforts possibles pour la création de conditions qui conduisent à l’établissement d’une synergie entre les diverses institutions impliquées sur le site pour la préparation du plan de gestion, ainsi que pour garantir un contrôle rigoureux de la gestion du site et éviter tout développement illégal à l’intérieur du bien.

Alors que les membres de la mission sont unanimes sur le principe de recommander le retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril, il existe des divergences sur le calendrier et les modalités de cette action : tandis que certains membres proposent un retrait avec effet immédiat, d’autres (dont le chef de mission) pensent que le retrait devrait être considéré par le Comité seulement en 2006, sur la base d’un nouveau rapport d’évaluation qui devrait être préparé avant la 30e session du Comité du patrimoine mondial en 2006.

C’est pourquoi deux options de projet de décision sont soumis au Comité du patrimoine mondial : 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7A.27

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7A,

2. Rappelant la décision 28 COM 15A.28, adoptée lors de sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Remercie l’Etat partie de l’Albanie pour l’envoi du rapport d’avancement etl’organisation de la table ronde demandée ;

4. Reconnaît les efforts considérables de l’Etat partie pour contribuer à l’amélioration de l’état de conservation du bien, à sa réhabilitation progressive et à sa protection juridique ;

5. Appuie les recommandations faites par la mission conjointe UNESCO / ICOMOS / ICCROM de mars 2005 et invite à l’Etat partie à accorder l’attention qui convient à leur mise en oeuvre en temps opportun ;

6. Demande à l’Etat partie :

a) de veiller à ce que le plan de gestion et de conservation du bien soit finalisé, si besoin est avec l’aide du Centre du patrimoine mondial, en tenant compte des recommandations de la Table ronde de 2005, qu’il soit approuvé par les autorités concernées de l’Etat partie et soumis au Centre du patrimoine mondial ;

b) de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter tout développement illégal ou construction inappropriée dans le périmètre du bien ;

c) d’assurer que la gestion du site soit soumise à un contrôle strict et que les clauses juridiques pertinentes de la loi de 2003 sur le patrimoine culturel soient appliquées ; et

d) d’envisager d’inviter une mission conjointe UNESCO / ICOMOS / ICCROM en 2007 pour évaluer la mise en oeuvre des décisions du Comité et soumettre un rapport sur ses conclusions ;

7. Demande également à l’Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2006, un rapport d’avancement détaillé sur les questions qui précèdent, ainsi qu’un exemplaire du plan de gestion mis à jour, pour examen par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

8. Décide de retirer Butrint (Albanie) de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 29 COM 8C.3

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-05/29.COM/7A et WHC- 05/29.COM/7A.Add),

2. Décide de retirer les biens suivants de la Liste du patrimoine mondial en péril :