1.         Ville historique de Zabid (Yémen) (C 611)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (ii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2000-présent

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/611/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1994-2004)
Montant total approuvé : 159 167 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/611/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Centre du patrimoine mondial (décembre 2004),

Experts internationaux (2002 et 2003)

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Détérioration du tissu urbain traditionnel ; perte d’intégrité et d’authenticité ; dégradation socio-économique

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/611/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Dans le cadre de la demande d’assistance internationale présentée par les autorités yéménites et approuvée par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 27e session (UNESCO, 2003), une réunion des partenaires a été organisée en décembre 2004 avec pour but d’élargir la consultation au niveau local et de rapprocher les décisionnaires, les représentants de la société civile et les experts internationaux. La présence du ministre de la Culture et du Directeur du Centre du patrimoine mondial pendant une partie de cette réunion a souligné son importance et renforcé la position des autorités locales ainsi que leur volonté d’agir en faveur de la vieille ville. Il est espéré que l’impact de cette réunion et de ses recommandations déclenche un certain nombre d’activités en vue de la réhabilitation et de la revitalisation économique de la cité, qui est dans un état de détérioration très sérieux.

Un Rapport sur l’état de conservation de la ville historique de Zabid, préparé par l’Organisation générale pour la préservation des cités historiques au Yémen (GOPHCY), a été reçu en février 2005 par le Centre du patrimoine mondial. En ce qui concerne l’état général de conservation, ce rapport déclare que « comparée aux précédents rapports de l’UNESCO de 2001 à 2003, la situation n’a pas vraiment changé ». Il prévoit toutefois que le projet d’égouts sera achevé en octobre 2005, que les études sur le drainage des eaux de pluie et le nivellement des rues et des places ont été achevées et que la réalisation des travaux doit débuter en avril 2005. Les travaux de restauration sont en cours sur un certain nombre de monuments (porte Bab El-Qurtub, mosquée Al-Ashaer, citadelle). La branche locale du GOPHCY prépare actuellement un plan d’action complet qui doit être soumis pour approbation officielle avant l’été 2005 afin de résoudre le problème des constructions illégales par un système de dédommagement à long terme et la suppression de ce type de violation dans les espaces publics de la ville.

Certains éléments manquent encore au Plan de conservation urbaine réalisé par les experts de l’UNESCO, notamment la réalisation de l’inventaire. Entre-temps, le ministère des Travaux publics a achevé un plan de développement urbain qui prévoit une zone tampon d’un kilomètre, une zone d’articulation et une zone pour le développement d’une nouvelle implantation urbaine du côté nord-est de la cité. Ce plan a été adopté par décret et doit être achevé avec le plan de conservation détaillé dans un délai de six mois après l’adoption du décret (avril 2005).

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7A.19

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7A,

2. Rappelant la décision 28 COM 15A.20 adoptée lors de sa 28e session (Suzhou, 2004) ;

3. Félicite l’Etat partie du Yémen des progrès réalisés l’année passée pour mettre fin aux constructions illégales ;

4. Regrette, tout en appréciant l’adoption du plan de développement urbain, qu’il n’intègre pas les réglementations urbaines établies pour le centre historique ni le plan de conservation ;

5. Engage vivement l’Etat partie à achever et adopter le plan de conservation ;

6. Encourage l’Etat partie à définir, en coopération avec le Centre du patrimoine mondial, un plan d’action pour la revitalisation socio-économique de la cité, contribuant ainsi à la sauvegarde du patrimoine, en mettant en oeuvre les recommandations de la réunion des partenaires pour la sauvegarde de la ville historique de Zabid (Yémen, 13-15 décembre 2004) ;

7. Demande à l’Etat partie de soumettre, avant le 1er février 2006, un rapport d’avancement sur la mise en oeuvre des recommandations susmentionnées, pour examen par le Comité lors de sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

8. Décide de maintenir la ville historique de Zabid (Yémen) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 29 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-05/29.COM/7A and WHC-05/29.COM/7A.Add),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :