1.         Centre historique de la ville d’Arequipa (Pérou) (C 1016)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2000

Critères  (i)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1016/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 75 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1016/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission de suivi en 1999 ; Mission d'experts de l'ICOMOS en 2000.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Activité sismique fréquente dans la région et inondations à la saison des pluies ;

b) Démolition de certaines maisons du centre historique et restauration de l'église San Agustín.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1016/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

Le Centre du patrimoine mondial a reçu un rapport de l’État partie sur l'état de conservation du site en janvier 2006. Le rapport décrit les travaux qu’ont exécutés les institutions régionales, locales, étrangères et privées concernées par la conservation du site. Ces travaux comprennent la restauration d'un certain nombre d'espaces publics et de bâtiments historiques en collaboration avec l'Agence espagnole pour la Coopération internationale (AECI), conformément au calendrier de travail présenté l'an dernier. Les autres projets cités dans le rapport comprennent la rénovation des façades, le câblage souterrain pour l'éclairage du centre historique, l'inventaire du centre historique et l'inauguration d'une école de restauration. Selon le rapport, certains projets sont encore en phase de conception, alors que d'autres sont en cours d'exécution et devraient s’achever dans les prochains mois.

En ce qui concerne la démolition des maisons anciennes du centre historique d'Arequipa, le rapport explique qu'elles ne sont pas répertoriées sur la liste des monuments historiques et ne font pas partie d'un contexte urbain monumental. Néanmoins, l'Institut national de la Culture (INC) de Lima s'occupe du dossier et les propriétaires qui auront détruit leurs maisons sans avoir obtenu l’autorisation préalable seront sanctionnés.

S'agissant de la demande d'information du Comité au sujet de la tour de l'église San Agustín, l’État partie a fait savoir que le gouvernement régional l’a restaurée dans le style d’origine et que l'église a repris le cours de ses activités.

Le Comité avait aussi encouragé l’État partie à mettre en œuvre le plan de prévention des catastrophes dans les plus brefs délais. Toutefois, ce plan est en cours de finalisation et, selon le rapport, il sera soumis au Centre du patrimoine mondial dans les prochains mois. Aucune date précise n'a été donnée à cet égard.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7B.98

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.97 adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Engage vivement l'État partie à finaliser et à mettre en œuvre dès que possible le plan de prévention des catastrophes;

4. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1 février 2007, un rapport d'avancement sur les progrès réalisés dans la mise en oeuvre du plan de prévention des catastrophes pour examen par le Comité à sa 31e session en 2007.