1.         Auschwitz Birkenau
Camp allemand nazi de concentration et d'extermination (1940-1945) (Pologne) (C 31)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1998-2000)
Montant total approuvé : 30 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 20 000 dollars EU de l’Etat partie d’Israël pour un atelier d’experts (13-15 mai 2004) sur la préparation d’un plan de gestion pour le Camp de concentration d’Auschwitz, ainsi que pour la visite d’un expert polonais au Centre de documentation de Yad Vashem à Jérusalem, Israël.  

Missions de suivi antérieures

Mission du Président du Comité du Patrimoine mondial avec l’UNESCO et l’ICOMOS du 1er au 2 juillet 2001.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Absence de plan de gestion

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

Le rapport sur l’état de conservation soumis le 31 janvier 2006 décrit sommairement la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme stratégique gouvernemental 2002-2006 pour la région d’Oświęcim. L’État partie avait également informé le Centre du patrimoine mondial par lettre du 7 avril 2005 de l’avancement de la préparation du plan de gestion du bien. Le projet de plan de gestion devait être soumis d’ici janvier 2006, mais il n’avait pas encore été reçu au moment de la préparation du présent rapport (avril 2006).

Toutefois, un rapport d’avancement sur l’élaboration du projet de plan de gestion a été soumis le 23 janvier 2006. Il décrit principalement les efforts pour finaliser le plan de gestion du bien, la Phase II du programme stratégique gouvernemental 2002 – 2006 pour Oświęcim et le travail pédagogique effectué par le Centre international d’éducation rattaché au Musée d’État Auschwitz-Birkenau d’ Oświęcim.

Les membres du Comité de direction et de l’Équipe de planification pour la préparation du plan de gestion ont été nommés et leurs rôles définis, et un planning en 4 phases a été arrêté pour la finalisation du plan de gestion, la phase II devant être achevée en mars 2006 et la phase III devant prendre 3 à 5 mois à partir d’avril 2006. Beaucoup d’activités prévues dans le cadre de la Phase II du Programme stratégique gouvernemental 2002-2006 pour Oświęcim ont été menées à bien et sont décrites dans le rapport.

Une seconde lettre envoyée de l'Etat partie a été reçue le 25 avril 2006, informant le Centre du patrimoine mondial que la seconde phase du travail sur le plan de gestion a été achevée, puis soumise au Comité de pilotage et aux experts. Dès que les commentaires du Comité de pilotage et des experts auront été pris en considération, des consultations seront effectuées auprès d'experts internationaux du patrimoine mondial.

Bien que l’État partie n’ait pas réussi à atteindre les objectifs fixés dans le contrat initial, les efforts actuellement déployés pour finaliser le plan de gestion sont appréciables. Les délais fixés pour finaliser le plan de gestion étaient peut-être irréalistes et l’ICOMOS est favorable à l’idée de laisser à l’État partie le temps nécessaire pour effectuer ce travail de façon satisfaisante. L’État partie pourrait demander des fonds supplémentaires afin d’être en mesure de finaliser le plan de gestion pour le 1er février 2007.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7B.88

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.68, adoptée lors de sa 29e session (Durban, 2005),

3. Félicite l'État partie du travail préparatoire effectué à ce jour pour élaborer le plan de gestion du site et dans le cadre de la Phase II du Programme gouvernemental stratégique pour Oświęcim;

4. Regrette que l'État partie n'ait pas réussi à fournir le plan de gestion au Centre du patrimoine mondial avant le 1 février 2006, comme demandé dans la décision 29 COM 7B.68, paragraphe 5;

5. Demande à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1 février 2007, le plan de gestion élaboré en coopération avec un groupe d'experts internationaux et un rapport sur l'état de conservation du bien, pour examen par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 31e session en 2007.

Décision adoptée: 30 COM 8B.12

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/8B incluant la demande du gouvernement de la République de Pologne de modifier le nom du site en « Ancien camp de concentration nazi allemand d'Auschwitz-Birkenau » afin de favoriser une compréhension appropriée de sa creation;

2. Approuve les efforts permanents de la Pologne pour assurer la conservation de ce site et la préservation de son authenticité, en collaboration avec les institutions et organisations concernées au niveau international;

3. Reconnaît l'importance des efforts d'information et d'éducation - notamment en faveur des jeunes - entrepris par de nombreux États parties pour dénoncer les atrocités du régime nazi ;

4. Rappelle que le critère justifiant son inscription sur la Liste du patrimoine mondial est associé aux événements d'importance universelle exceptionnelle qui décrivent non seulement une horrible période de l'histoire mais servent aussi de signal d'avertissement pour faire respecter les valeurs humaines et les idéaux incarnés dans l'Acte constitutif de l'UNESCO, issu des cendres de la Seconde guerre mondiale, en 1945 ;

5. Incite fermement à ce que les programmes éducatifs et les activités proposées dans les médias expliquent le contexte historique du bien, le rôle du régime nazi dans la construction de ce camp de concentration et le génocide planifié du peuple juif, ainsi que les leçons et les avertissements à retenir pour le monde, et demande également que ces programmes soient rendus accessibles par des liens vers le site Internet du patrimoine mondial, et considère que le changement de nom et la description du site doivent refléter ces valeurs ;

6. Se félicite de la proposition de l'État partie d'évaluer les éventuels amendements, par la voie de la consultation internationale et avec le Secrétariat, comme preuve de sa valeur universelle exceptionnelle, avant son examen à la 31e session du Comité du patrimoine mondial, en 2007.