1.         Volcans du Kamchatka (Fédération de Russie) (N 765bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1996

Critères  (vii)(viii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/765/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/765/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission d’information de l’UICN en 1997 ; mission UNESCO/UICN en 2004.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Pêche au saumon illégale ;

b) Exploitation de mine d’or ;

c) Gazoduc ;

d) Création d’une centrale géothermique ;

e) Feux de forêt ;

f) Modifications des limites ;

g) Construction de la route Esso-Palana.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/765/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

L’État partie a présenté un rapport au Centre du patrimoine mondial le 1er février 2006, qui semble reprendre mot pour mot le rapport soumis le 27 janvier 2005.

En conséquence, l’UICN et le Centre réitèrent les préoccupations et les recommandations exprimées lors de la 29e session du Comité du patrimoine mondial et recommandent au Comité de demander une mise à jour des questions préalablement posées et de la manière dont elles ont été traitées.

L’État partie se doit d’examiner d’urgence un certain nombre d’autres dossiers mis en exergue par la mission 2004 UNESCO/UICN, à savoir : l’augmentation du niveau général de personnel ; la planification et le développement du tourisme ; la planification d’ensemble de l’accès pour le bien incluant les aspects relatifs à la route Esso-Palana ; la planification de la gestion, y compris l’achèvement des plans de gestion des deux aires protégées restantes qui sont des composantes du bien du patrimoine mondial (Klyuchevskoy en 2005 et Kamchatka-Sud 2005/6) ; et l’amélioration de la coopération inter-agences sur les concessions d’abattage et d’exploitation du bois sur le site du patrimoine mondial.

De plus, il est recommandé à l’État partie de répondre aux recommandations spécifiques de la mission 2004 UNESCO/UICN sur le problème croissant et épineux du braconnage du saumon dans la péninsule. Le braconnage qui se pratique aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du bien, a une incidence sur les processus écologiques du saumon dans l’ensemble de la péninsule. L’UICN a reçu des informations signalant une recrudescence des niveaux de braconnage dans tous les cours d’eau du Kamchatka en 2005. L’État partie devra envisager de revoir les systèmes de répartition des quotas pour s’assurer que les communautés locales bénéficient d’un accès équitable et adéquat aux ressources naturelles, ce qui leur éviterait ainsi d’avoir à braconner pour compléter leurs moyens d’existence. L’État partie devrait permettre d’améliorer la coopération entre les diverses autorités régionales et nationales responsables des concessions de chasse, de la gestion du bien du patrimoine mondial et du contrôle du braconnage.

S’agissant de l’activité minière, l’État partie devrait développer les efforts consentis pour améliorer la collaboration entre la mine d’Aginskoye et les autorités du parc et s’assurer que la mine fonctionne suivant les meilleures pratiques et la technologie de pointe dans ce domaine. 

Étant donné que l’installation du gazoduc risque fort de perturber le fraie des saumons dans les rivières qui coulent du bien du patrimoine mondial jusqu’à la mer et de favoriser la recrudescence du braconnage dans certaines zones, il est indispensable de faire le point sur la construction et les mesures prises pour atténuer l’impact environnemental du projet. Par ailleurs, une mise à jour doit être communiquée, qui expose en détail l’impact des feux de forêt sur le bien en rappelant l’appel à la recherche pour mieux comprendre les types d’incendies naturels sur le site. D’après ces recherches, il conviendrait d’établir un plan de gestion des incendies plus détaillé pour gérer les incendies naturels et ceux provoqués par l’homme dans le bien du patrimoine mondial.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7B.25

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.20, adoptée lors de sa 29e session (Durban, 2005),

3. Note avec inquiétude que le rapport de l'État partie, reçu le 1 février 2006, reprend celui du 27 janvier 2005;

4. Regrette que l'État partie ait omis de communiquer les informations les plus récentes concernant les problèmes posés lors de la 29e session du Comité ou d'observer ses décisions;

5. Demande à l'État partie d'inviter une mission conjointe UNESCO/UICN pour évaluer l'état de conservation et les facteurs affectant la valeur universelle exceptionnelle du bien;

6. Demande à l'État partie de réagir au plus vite et de présenter un rapport circonstancié qui aborde toutes les questions indiquées par le Comité lors de sa 29e session d'ici le 15 mars 2007 pour examen par le Comité à sa 31e session en 2007.