1.         Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge (Azerbaïdjan) (C 958)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2000

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2003-2009

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Mesures correctives identifiées

a) Structure administrative et programmes associés du Cabinet de Ministres définis et soutenus par des ressources suffisantes, et totalement opérationnels ;

b) Achèvement d’un inventaire de tous les monuments et bâtiments avec indication de l’état de leur structures et de leur installations, ainsi que des méthodes de réhabilitation prévues ;

c) Achèvement d’un plan de gestion globale pour traiter les problèmes de conservation, de contrôle de développement urbain et de gestion du tourisme.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

1er février 2008

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/958/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1998-1998)
Montant total approuvé : 15 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/958/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien: 2005-2006 : 30 000 dollars EU (Compte spécial de fonds américains).

Missions de suivi antérieures

Mission UNESCO (CLT/CH) en Azerbaïdjan, 23 février-1er mars 2002 ; mission UNESCO-ICOMOS, 18-22 octobre 2002 ; mission UNESCO (Sous-Directeur général pour la Culture), 21-25 janvier 2003 ; mission UNESCO, 22-23 avril 2003 ; mission ICCROM, 10-14 novembre 2003 ; mission UNESCO pour participer à la table ronde, 6-8 octobre 2004 ; mission UNESCO, 3-8 septembre 2005 (avec l’Université du Minnesota, Etats-Unis d’Amérique).

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Modification du tissu urbain due à la démolition illégale de monuments historiques et à des constructions et reconstructions incontrôlées à l’intérieur de la Cité fortifiée ;

b) Absence de tout système de gestion et, en particulier, coordination insuffisante entre les autorités nationales et municipales ;

c) Absence de plan de gestion globale pour traiter les problèmes de conservation, de contrôle de développement et d’activités touristiques.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/958/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

Une mission a été effectuée par l’UNESCO avec l’Université du Minnesota (Etats-Unis d’Amérique), du 3 au 8 septembre 2005, pour évaluer l’état de conservation du site et les conditions nécessaires à son retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril. Les conclusions de la mission ont insisté sur la nécessité de se conformer aux recommandations précédemment formulées par les missions de 2003 et 2004, ainsi que sur la nécessité de modifier la structure de gestion du site. Un contrat a été conclu entre l’UNESCO et l’Université du Minnesota pour établir, en coopération avec l’Université d’Architecture et de Construction de Bakou, l’inventaire du patrimoine bâti du bien du patrimoine mondial.

Le Centre du patrimoine mondial a reçu un rapport sur l’état de conservation du bien établi par l’État partie le 31 janvier 2006, dans lequel il indiquait, comme cela avait été auparavant signalé à l’attention du Comité, que la responsabilité de la réserve « Icheri Sheher », auparavant assurée conjointement par le Ministère de la Culture et les instances exécutives de la ville de Bakou, avait été transférée au Cabinet de Ministres et que des décrets concernant l’interprétation et l’application de cette décision avaient été promulgués. Le rapport signale aussi que « malheureusement, le département récemment créé n’est pas encore opérationnel » et que précédentes instances administratives continuent à assumer la responsabilité de la gestion du bien.

Le rapport ne contient aucune donnée concernant l’inventaire de tous les monuments, bâtiments avec indication de l’état de leur structures et de leur installations, ainsi que des méthodes de réhabilitation prévues ; le rapport ne comprend pas non plus de plan de gestion d’ensemble ni de plan d’action actualisé, comme le demandait le Comité dans la décision 29 COM 7A.28 (Durban, 2005).

Le rapport indique en conclusion qu’un certain nombre de mesures devront être prises pour retirer le site de la Liste du patrimoine mondial en péril ; la plupart sont très générales et sont uniquement un renouvellement de longues déclarations répétées sur la nécessité de disposer d’objectifs de planification pour assurer la conservation de l’Icheri Sheher.

Compte tenu de l’échec du Cabinet de Ministres qui ne peut assumer ses responsabilités, et de l’absence d’action positive sur les nombreux points soulevés par le Comité lors de ses deux dernières sessions, il est clair que la valeur universelle exceptionnelle du site est toujours menacée. La franchise du rapport d’avancement de l’État partie a certes été appréciée mais l’UNESCO et l’ICOMOS sont vivement préoccupés de constater que, malgré la participation active de nombreux professionnels de « terrain » traitant depuis longtemps des problèmes de conservation urbaine dans la Cité fortifiée, l’engagement politique reste insuffisant pour faire évoluer l’administration et permettre d’assurer la conservation à long terme du bien. Il faudrait vraiment s’efforcer de disposer d’une assistance internationale susceptible d’aider l’État partie à avancer, en profitant peut-être de l’engagement de longue date de la Banque mondiale dans des projets de conservation de ce centre historique.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7A.29

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7A,

2. Rappelant la décision 29 COM 7A.28, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Encourage l'État partie à continuer à travailler en étroite collaboration avec le Centre du patrimoine mondial, les Organisations consultatives, d'autres partenaires concernés, à travers les réseaux documentaires universitaires opérant dans le cadre du Forum UNESCO/Universités et patrimoine, en particulier en réalisant des activités présentées dans le plan d'action ;

4. Note avec une vive préoccupation le peu d'avancement réalisé pour appliquer les recommandations formulées par le Comité en 2005, et notamment le fait qu'une décision essentielle signalée lors de la 29e session (le transfert de la responsabilité de la gestion du bien au Cabinet des Ministres de la République d'Azerbaïdjan) n'est elle-même pas encore mise en œuvre ;

5. Regrette que l'on ne constate aucun avancement dans l'élaboration d'un plan de gestion d'ensemble permettant de résoudre les problèmes de conservation, le contrôle de développement urbain et la gestion du tourisme dans le périmètre du bien ;

6. Recommande à l'État partie de réaliser des études comparatives sur le thème de la gestion durable des biens des villes historiques, et dans la ligne du Mémorandum de Vienne sur le «Patrimoine mondial et l'architecture contemporain, Gestion du paysage urbain historique» (mai 2005), avec les Comités scientifiques compétents des Organisations consultatives ;

7. Demande instamment à l'État partie de mettre totalement en œuvre toutes les précédentes décisions prises par le Comité à ses 28e et 29e sessions ;

8. Demande à l'Etat partie d'inviter une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS sur place pour évaluer les mesures prises par l'État partie à la suite des précédentes décisions du Comité, et d'établir un plan d'action actualisé, en collaboration avec l'État partie ;

9. Demande à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, avant le 1février 2007, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien, incluant toutes les mesures correctives, pour examen par le Comité à sa 31e session, en 2007 ;

10. Décide de maintenir la Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge (Azerbaïdjan) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 30 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-06/30.COM/7A et WHC-06/30.COM/7A.Add.Rev),

2. Maintient les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :