1.         Bam et son paysage culturel (Iran (République islamique d')) (C 1208bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2004

Critères  (ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2004-2013

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Destruction du bien causée par le tremblement de terre de décembre 2003.

Mesures correctives identifiées

À établir à partir de la redéfinition de la valeur universelle exceptionnelle (voir plus loin)

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Avant février 2009 (voir plus loin)

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2004-2004)
Montant total approuvé : 50 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total fourni au bien : 872 500 dollars EU.

Missions de suivi antérieures

Plusieurs missions UNESCO effectuées en 2004 et 2005 ; mission du Bureau de l’UNESCO à Téhéran en février et mars 2006. 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Absence de plan de gestion d’ensemble ;

b) Divergence entre la valeur universelle exceptionnelle potentielle du bien et les limites du bien actuellement classé patrimoine mondial.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

Un plan de gestion d’ensemble est en cours d’établissement dans le cadre de l’assistance financière assurée par le fonds-en-dépôt japonais auprès de l’UNESCO et son volet de coopération d’urgence pour Bam. Selon une lettre de l’Organisation iranienne du patrimoine culturel et du tourisme, datée du 29 janvier 2006, ce projet de plan de gestion prend en considération des zones de protection possibles redéfinies à partir des nouvelles découvertes archéologiques qui ont suivi le séisme.

Ces nouvelles découvertes archéologiques soulèvent des questions quant au caractère approprié de l’extension de la zone centrale et des zones tampons du bien actuel du patrimoine mondial. Les autorités iraniennes étudient actuellement cette question avec des experts. Les conclusions des experts permettront peut-être de proposer de nouvelles définitions de la zone centrale, des zones tampons et de la valeur universelle exceptionnelle au Comité du patrimoine mondial pour approbation. Si la zone centrale et les zones tampons étaient modifiées de manière significative, les autorités iraniennes devront présenter une nouvelle proposition d’inscription du bien, comme l’exige le paragraphe 165 des Orientations.

Étant donné la complexité et les conditions particulières du bien, la version actualisée du dossier de proposition d’inscription et des repères pour une retrait éventuel du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril n'ont pas encore été établis ; il semble encore prématuré d’étudier les repères de retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril avant la finalisation du dossier mis à jour de proposition d’inscription. En fait, l’ICOMOS estime que malgré les efforts louables de l’État partie pour aller dans le sens des objectifs fixés par le Comité et de la gestion à long terme du bien, il faudra encore du temps pour terminer le plan de gestion et en assurer la mise en œuvre complète et effective. En conséquence, dans l’optique d’un retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, l’achèvement et la mise en œuvre complète du plan de gestion approuvé pourraient constituer des repères raisonnables.

Les autorités iraniennes doivent soumettre le dossier de proposition d’inscription actualisé avant février 2007. Si ce dossier contient des éléments exigeant une redéfinition de la valeur universelle exceptionnelle du bien et de ses composants matériels, l’État partie devra suivre un cycle standard de 18 mois de proposition d’inscription, ce qui aboutira à une inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial avec la nouvelle définition de sa valeur universelle exceptionnelle en 2008. En conséquence, les repères de retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril pourraient être envisagés pour février 2009. Au contraire, si le dossier de proposition d’inscription actualisé justifie la valeur universelle exceptionnelle actuelle, on pourrait envisager un retrait éventuel pour février 2008.

Entretemps, le gouvernement japonais a accordé une importante subvention culturelle d’un million de dollars pour la fourniture et la livraison d’équipement technique en mars 2006, afin de soutenir les efforts nationaux de conservation du bien. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7A.25

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7A,

2. Rappelant la décision 29 COM 7A.23, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Félicite l'État partie et le projet du fonds-en-dépôt japonais auprès de l'UNESCO de l'avancement réalisé pour établir un plan de gestion d'ensemble pour le bien du patrimoine mondial dans son état actuel ;

4. Prie instamment l'État partie de renforcer rapidement ses efforts pour redéfinir clairement les zones de protection du patrimoine mondial qui mettent véritablement en évidence la valeur universelle exceptionnelle de Bam et de son paysage culturel ;

5. Demande au Centre du patrimoine mondial, en collaboration avec l'ICOMOS et l'État partie, de définir des repères en vue d'un éventuel retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en périlet d'encourager des programmes de formation grâce à l'aide internationale ;

6. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1février 2007, un rapport d'avancement sur la mise en application des recommandations mentionnées aux points 4 et 5, ainsi que sur l'état de conservation du bien, pour examen par le Comité à sa 31e session, en 2007 ; et

7. Décide de maintenir Bam et son paysage culturel (République islamique d'Iran) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 30 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-06/30.COM/7A et WHC-06/30.COM/7A.Add.Rev),

2. Maintient les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :