1.         Paysage culturel de Sintra (Portugal) (C 723)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1995

Critères  (ii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/723/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1994-1994)
Montant total approuvé : 10 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/723/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 2000 ; mars 2006

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Absence de plan de gestion global ;

b) Absence de conservation des parcs et des palais ;

c) Empiètement rapide du bien par des aménagements urbains et le développement d'infrastructures ;

d) Pression touristique ;

e) Absence de coordination institutionnelle.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/723/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

Suite aux recommandations de la mission de suivi réactif de mars 2006 et aux décisions du Comité demandant de mettre en place une structure de gestion claire et d'établir un plan de gestion global avec des documents repères appropriés, l'Etat partie a remis le 1er février 2007 un rapport faisant état des éléments suivants:

a) Le 22 janvier 2007, les deux Ministères portugais de l'Environnement et de la Culture ont décidé en commun de déléguer la responsabilité de la coordination globale de la gestion du bien du Patrimoine mondial à la structure indépendante, Parques de Sintra-Monte da Lua (PSML), financée par des fonds publics et dont le conseil d'administration accueillera trois ministères et la Municipalité de Sintra ;

b) Cette nouvelle entité (PSML) en charge de la gestion du bien s'est assuré la collaboration de toutes les institutions publiques, dont la Municipalité de Cascais, qui toutes sont responsables des différents documents de planification existants concernant le bien, et développera dans le futur une collaboration permanente avec les propriétaires privés et les institutions privées bailleurs de fonds ;

c) L'Etat partie a présenté un court Plan d'action pour la période 2007-2009, préparé par PSML, définissant des objectifs clairs, des échéances, des indicateurs de performance et des responsabilités pour 1) les actions ayant trait au cadre légal et institutionnel, 2) les actions de planification visant à l'élaboration d'un plan de gestion global du bien du patrimoine mondial et 3) une conservation poursuivie et des travaux de restauration.

Au cours de la période 2007-2009, les actions suivantes seront entreprises et pilotées par PSML : la révision des limites du bien du patrimoine mondial, une analyse cohérente des instruments de planification de l'occupation des sols, une analyse du plan de gestion forestière, la coordination des plans d'occupation des sols existants en accord avec les exigences de protection du site du patrimoine mondial, un plan visant à la bonne compréhension du bien, une stratégie de développement urbain des zones tampons et des zones de transition vers le paysage culturel de Sintra, ainsi que le cahier des charges et la préparation du plan de gestion 2010-2014 du bien du patrimoine mondial. L'engagement des partenaires et les consultations publiques ont été identifiés et sont un élément déterminant pour l'évaluation des performances de certaines actions.

Tandis que le court Plan d'action dévoile un programme ambitieux concernant des sujets et des documents importants nécessitant une grande coordination, un engagement sans faille, tant politique que financier, ainsi qu'une équipe restreinte de représentants responsables sont indispensables à la mise en œuvre du Plan d'action. Il est possible que l'Etat partie souhaite profiter de l'avis d'un expert extérieur pour accompagner ce processus, tout comme permettre un échange des bonnes pratiques de gestion avec d’autres paysages culturels du patrimoine mondial.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7B.116

Le Comité du patrimoine mondial,

1.        Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2.        Rappelant la décision 30 COM 7B.89, adoptée lors de sa 30e session (Vilnius, 2006),

3.        Accueille favorablement la décision de l'Etat partie de désigner clairement une entité de gestion (Parques de Sintra-Monte da Lua – PSML) aidée politiquement et financièrement par toutes les institutions territoriales concernées ;

4.        Félicite l'Etat partie d'avoir remis un court Plan d'action pour la période 2007-2009 ;

5.        Demande à l'Etat partie d'adopter de meilleures mesures de contrôle de l'empiètement urbain dans les zones centrale et tampon du bien du patrimoine mondial ;

6.        Demande également à l'Etat partie de soutenir en permanence politiquement et financièrement l'entité chargée de gérer le bien, et ce, afin de faire avancer la préparation et l'élaboration du plan de gestion du bien du patrimoine mondial pour la période 2010-2014 ;

7.        Demande en outre à l'Etat partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Plan d'action, pour examen par le Comité à sa 33e session en 2009.